Haut de page

Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Roitelet huppé

Cinq ou six grammes d’énergie : un « roi-plume » hyperactif fait l’affiche ce mois-ci. Vous avez deviné ? C’est le Roitelet huppé !

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Observer
guideornitho

Recevez chez vous le Guide Ornitho et soutenez notre association.

Pour 38,40 euros port compris, recevez chez vous le Guide Ornitho de Peter J. Grant, Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterstom, aux éditions Delachaux et Niestlé, le guide d'identification de référence, conseillé par la LPO-IDF. Vous soutiendrez ainsi financièrement notre association.

> Télécharger le bon de commande

guideornitho

Vous pouvez commander l'Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris.

Pour 32 euros port compris, recevez le chez vous.

> Télécharger le bon de commande

Vous pouvez également l'acheter en ligne via le site helloasso.

Noter ses observations

Observer utile : fiches d'observation, d'homologation...

Participer à des études

L'Observatoire régional
des oiseaux communs

L'Atlas national des oiseaux nicheurs

L'Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris

Les faucons crécerelles de Paris

L'Enquête moineaux Corif/LPO

L'Enquête Moineau friquet

Et d'autres encore... Renseignez-vous.

Où observer les oiseaux

Les principaux sites
d'Ile-de-France

Balades et observations
dans la région
de Rambouillet

Le Groupe Local Rambouillet de la LPO-IDF a préparé des parcours qui vous permettront d'associer balades et observations naturalistes. Observations que vous n'oublierez pas, bien sûr, de lui transmettre !

Voici quatre parcours...

La galerie des espèces
du mois

Toutes les espèces présentées mois par mois sur le site de la LPO-IDF

Soutenez la Délégation régionale LPO Île-de-France
et participez à ses actions pour défendre la nature
en Île-de-France

Adhérez à la LPO pour partager vos connaissances
et émotions naturalistes et agir pour la protection
des oiseaux et des milieux qui les accueillent.
 
Vous pouvez adhérer par courrier ou en ligne.
https://www.lpo.fr/etre-acteur-participer/adherer-a-la-lpo

image article
 Calendrier 2023

Souscrivez au calendrier 2023 de la LPO Île-de-France !

 

 

 

Chaque année, suite au concours photo, nous éditons un calendrier de belle qualité avec tous les événements de l’association : les grands moments associatifs, les journées de comptages, les jours dédiés à certaines espèces (chauve-souris, chouette…)

L’achat du calendrier permet d’aider à la pérennisation du concours photo et de soutenir la vie associative de la LPO IDF.

Alors n’hésitez pas à passer commande pour vous-même mais aussi à l'offrir autour de vous !

La précommande nous permet d’imprimer le nombre au plus juste de la demande.

Commande en ligne : https://bit.ly/3DuNZgw

Commande postale : https://bit.ly/3QKyYdj

Pour voir ou revoir les photos : https://www.lpo-idf.fr/?pg=ch

 

image article
Faune en détresse

Alerte ! Épisodes caniculaires

 
En ce mois de juillet, les fortes températures laissent craindre un nouvel épisode caniculaire. Pendant ces épisodes de forte chaleur, la petite faune comme nous, souffre et les lieux pour s’hydrater et se rafraichir sont de plus en plus difficiles à trouver.

La chaleur écrasante représente un vrai danger pour la faune sauvage :

- Elle peut affaiblir les moins résistants.

- Le bitume peut monter à des températures pouvant provoquer des brûlures graves.

- Beaucoup d'oiseaux sont encore en pleine période de reproduction et les fortes chaleurs mènent parfois à l’asphyxie des oiseaux nichant sous les toits (ex : hirondelles et martinets). Les jeunes ont de plus tendance à se rapprocher du bord du nid afin de chercher de l’air et peuvent tomber au sol.

- La hausse des températures provoque un dessèchement des plantes, herbes et toute autre nourriture végétale.

 

Dans ces conditions, et pour ne pas engendrer un dépassement des capacités d’accueils de la faune en détresse dans de nombreux centres de sauvegarde, nous vous invitons à :

- Installer à l’ombre, dans les jardins ou sur les balcons, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau . Veillez à ce qu'il soit disposé dans un endroit dégagé où les animaux peuvent voir venir les éventuels prédateurs. Cette eau devra être renouvelée idéalement tous les matins aux heures fraîches afin d’éviter la propagation de maladies (multiplier les points d’eau) et la prolifération des moustiques. Pensez également à remplir les récipients en journée, s’ils sont vides

- Aménager votre jardin pour accueillir la petite faune . Vous pouvez laisser des bois morts et des herbes hautes, sous lesquels les températures seront moins chaudes. Une haie fera également le bonheur de la faune sauvage qui pourra se protéger de la chaleur.

 

Si vous trouvez un animal souffrant de la canicule, mettez l’animal en sécurité dans un carton que vous placerez dans une pièce calme, à température ambiante. Mettez un récipient d'eau dans le carton pour que l'animal puisse s'hydrater par lui-même. Contactez ensuite le centre de sauvegarde le plus proche ou la LPO de votre secteur.

image article
Concours Photos 2022

Votez pour votre photo préférée

 

Le thème choisi cette année était "Le mouvement". Le collectif des photographes s'est réuni en qualité de jury du concours. Après discussions et votes, les 15 photos finales ont été choisies.

 

Les photos seront exposées dans le parc forestier de la Poudrerie, autour du pavillon Maurouard pendant les deux mois d'été. Elles seront visibles pendant toute la période d'ouverture du parc.

 

 

 

Venez admirer ces superbes photos ! Vous pourrez voter pour votre préférée au Pavillon Maurouard. Si vous préférez, vous pouvez voter "en ligne" ici. Chaque photo est accompagnée d'une courte explication sonore du photographe

image article
Ornithologie

Formation ornithologique : Théorie et pratique de l'ornithologie

La LPO Île-de-France ouvre son prochain cycle d'apprentissage à l'ornithologie en cours du soir ouvert à tous. Vous serez accompagnés et guidés tout au long de l'année dans la pratique de l'ornithologie pour ainsi identifier les espèces de la région au fil des saisons. 

Reconnaître un oiseau réside dans la méthodique reconstitution d’un puzzle aux éléments épars. Mais la pratique de l’ornithologie réclame aussi un socle de connaissances minimum. Il faut tenir compte de la morphologie, noter les différents comportements et attitudes...

Le cycle d'apprentissage se divise en deux niveaux. Le niveau 1 pour les débutants et le niveau 2 pour les stagiaires ayant déjà suivi le niveau 1 et les personnes ayant déjà une pratique de l'ornithologie (reconnaissance d'une vingtaine d'espèces à la vue et au chant). 

Ces formations vous permettront d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques, et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie.

Informations et inscriptions auprès de la LPO Île-de-France : 01.53.58.58.38.

Retrouvez toutes les informations sur cette formation en telechargeant les plaquettes ci-dessous.

 

Niveau 1 

Niveau 2 

image article
Refuge LPO

Inauguration du Refuge LPO de Villeneuve-le-Roi

Villeneuve-le-Roi, ville du Val-de-Marne aux "6 000 jardins", est un secteur intéressant pour la biodiversité "ordinaire". Allain Bougrain Dubourg a fait le déplacement pour venir inaugurer le Refuge LPO du parc de la mairie, le 22 juin 2022, aux côtés de l'équipe municipale et celle de la LPO Ile-de-France.

 

 

Le Refuge LPO comporte une zone de 2500 m² entièrement clôturée qui est laissée en libre évolution. Il sera complété ultérieurement par un parc boisé de 19 000 m². La LPO Ile-de-France a rédigé un plan de gestion du site sur 5 ans, afin d'optimiser l'accueil de la biodiversité. Des inventaires faunistiques et floristiques ont été réalisés au printemps.

Le parc comporte des boisements matures et de nombreux petits biotopes (muret de pierres sèches...). La nature y trouve sa place et les produits phytosanitaires sont bien sûr complètement abandonnés, conformément à la loi Labbé(1).

 

 

Le volet pédagogique n'a pas été oublié puisque le Refuge LPO sera accessible aux écoles et au public lors de séances "portes ouvertes" de sensibilisation à la nature et à la préservation de la biodiversité.

(1) Loi Labbé : loi n° 2014-110 du 6 février 2014 encadrant l’utilisation des pesticides sur l’ensemble du territoire national et s’appliquant aux espaces verts, voiries, jardins des particuliers. La loi Labbé interdit depuis le 1er janvier 2017, l’emploi des pesticides aux collectivités territoriales et a étendu cette interdiction le 1er janvier 2019 aux particuliers.

image article
Week-end Faucons

Venez découvrir les Faucons crécerelles du château de Vincennes ce week-end (18 et 19 juin 2022)

 

Traditionnellement, nous consacrons le 3 ème week-end de juin à montrer aux parisiens, aux touristes et tous les passionnés d'oiseaux ou les simples curieux la vie secrète des faucons parisiens.

 

Un week-end Faucons

Cette année, nous invitons, les 18 et 19 juin 2022, le public a venir nous rejoindre autour du château de Vincennes pour que les membre du groupe Faucons puissent présenter la colonie de crécerelles qui s'est installée, depuis plusieurs années, dans les différentes cavités présentes dans le châteaux.

 

Un stand sera installé en face du pavillon du roi en bordure de l'av. Carnot, côté bois. A l'aide de longues-vues, des animateurs passionnés du groupe Faucons feront découvrir au public l'activité des adultes... ou l'envol des jeunes. Plusieurs visites seront organisées pour repérer tous les couples de Faucon crécerelle qui ont niché cette année sur le château de Vincennes.

 


 

L'enquête faucons de la LPO Île-de-France

Depuis 1987, l'enquête faucons permet notamment de recenser le nombre de couples de Faucons crécerelle nichant simultanément dans Paris. Cet oiseau fréquente aussi bien les grands monuments que les immeubles d'habitation. Depuis cette date, de nouveaux couples sont découverts chaque année et, aujourd'hui, plus de 100 emplacements connus ont été occupés au moins une fois par des couples de Faucon crécerelle pour leur reproduction.

 

 

 

image article
Législatives 2022

Quels candidats au deuxième tour s'engagent pour la biodiversité ?

 
La LPO a demandé à l'ensemble des candidats à l'élection législative de s'engager pour la protection de la biodiversité. Découvrez qui a répondu.

Le 10 mai 2022, la LPO a envoyé aux candidats déclarés à l'élection législative du 12 juin 2022 un message leur proposant de s'engager sur les 10 points ci-dessous, essentiels pour faire face à l'urgence écologique.

 

Candidat(e) à l'élection législative, je m'engage auprès de la LPO si je suis élu(e) député(e) le 19 juin 2022 pendant les 5 ans de mon mandat, à l'Assemblée Nationale comme dans ma circonscription à :

  1. Défendre la même ambition contre l’effondrement de la biodiversité et le dérèglement climatique
  2. Prendre en compte la sensibilité animale, sauvage autant que domestique
  3. Traduire les ambitions écologiques dans les lois de finances
  4. Accélérer la transition vers une agriculture durable et donc notamment la sortie des pesticides
  5. Inverser la tendance à l’artificialisation des sols
  6. Défendre les espèces en mauvais état de conservation
  7. Promouvoir l’éducation à la nature
  8. Refuser de voter les textes conduisant à une régression environnementale
  9. Refuser de voter des textes visant à réduire le pouvoir et les moyens d’action des ONG
  10. Refuser de me soumettre aux pressions des lobbyistes de l’agriculture conventionnelle, de la chasse et de la pêche non durables.

Plus de 500 candidats ont répondu positivement. Voici ci-dessous ceux qui se sont qualifiés pour le second tour. Ceux qui n'auraient pas reçu le lien vers le formulaire en ligne peuvent toujours en faire la demande à cm@lpo.fr.

 

Paris (75)

Léa Balage El Mariky, NUPES, 3e circonscription : 100%

Julien Bayou, NUPES, 5e circonscription : 100%

Aymeric Caron, NUPES, 18e circonscription : 100%

Maud Gatel, Ensemble !, 11e circonscription : 90% (sauf point 8)

Gilles Le Gendre, Ensemble!, 2e circonscription : 100%

Céline Malaisé, NUPES, 12e circonscription : 100%

Sylvain Maillard, Ensemble ! , 1ère circonscription : 100%

Aminata Niakaté, NUPES, 13e circonscription : 100%

Eva Sas, NUPES, 8e circonscription : 100%

Danielle Simonnet, NUPES, 15e circonscription : 100%

 

Seine-et-Marne (77)

Arnaud Bonnet, NUPES, 8e circonscription : 100%

Marie-Pierre Molina, NUPES, 2e circonscription : 100%

Arnaud Saint-Martin, NUPES, 1e circonscription : 100%

 

Yvelines (78)

Jean-Noël Barrot, Renaissance-Modem, 2e circonscription : 90% (sauf point 8)

Aurore Bergé, Ensemble !, 10e circonscription : 90% (sauf point 4)

Maïté Carrive-Bedouani, NUPES, 2e circonscription : 100%

Cédric Briolais, NUPES, 10e circonscription : 100%

Edwin Legris, NUPES, 12e circonscription : 100%

Sophie Thevenet, NUPES, 5e circonscription : 100%

 

Essonne (91)

Nadhera Beletreche, NUPES, 9e circonscription : 100%

Marie-Pierre Rixain, Ensemble!, 4e circonscription : 100%

Cédric Villani, NUPES, 5e circonscription : 100%

 

Hauts-de-Seine (92)

Julie Barbaux, NUPES, 6e circonscription : 100%

Léa Druet, NUPES, 5e circonscription : 100%

Francesca Pasquini, NUPES, 2e circonscription : 100%

Sandro Rato, NUPES, 7e circonscription : 100%

Laurianne Rossi, Ensemble !, 11e circonscription : 100%

Cathy Thomas, NUPES, 12e circonscription : 100%

 

Seine-Saint-Denis (93)

Bastien Lachaud, NUPES, 6e circonscription : 100%

Jean-Christophe Lagarde, UDI, 5e circonscription : 90%  (sauf point 9)

Alexandre Saada, Ensemble !, 9e circonscription : 100%

 

Val-de-Marne (94)

Clémence Guetté, NUPES, 2e circonscription : 100%

Julien Léger, NUPES, 5e circonscription : 100%

Mathilde Panot, NUPES, 10e circonscription : 100%

Maud Petit, Ensemble!, 4e circonscription : 80% (sauf points 3 et 9)

Isabelle Santiago, NUPES, 9e circonscription : 100%

 

Val d'Oise (95)

Carine Pellegrin, NUPES, 3e circonscription : 100%

 

 

image article
Législatives 2022

Quels candidats s'engagent pour la biodiversité ?

 
La LPO a demandé à l'ensemble des candidats à l'élection législative de s'engager pour la protection de la biodiversité. Découvrez qui a répondu.

Le 10 mai 2022, la LPO a envoyé aux candidats déclarés à l'élection législative du 12 juin 2022 un message leur proposant de s'engager sur les 10 points ci-dessous, essentiels pour faire face à l'urgence écologique. Les candidats qui n'auraient pas reçu le lien vers le formulaire en ligne peuvent en faire la demande à cm@lpo.fr.

 

Candidat(e) à l'élection législative, je m'engage auprès de la LPO si je suis élu(e) député(e) le 19 juin 2022 pendant les 5 ans de mon mandat, à l'Assemblée Nationale comme dans ma circonscription à :

  1. Défendre la même ambition contre l’effondrement de la biodiversité et le dérèglement climatique
  2. Prendre en compte la sensibilité animale, sauvage autant que domestique
  3. Traduire les ambitions écologiques dans les lois de finances
  4. Accélérer la transition vers une agriculture durable et donc notamment la sortie des pesticides
  5. Inverser la tendance à l’artificialisation des sols
  6. Défendre les espèces en mauvais état de conservation
  7. Promouvoir l’éducation à la nature
  8. Refuser de voter les textes conduisant à une régression environnementale
  9. Refuser de voter des textes visant à réduire le pouvoir et les moyens d’action des ONG
  10. Refuser de me soumettre aux pressions des lobbyistes de l’agriculture conventionnelle, de la chasse et de la pêche non durables.

 

La LPO s'est de son côté engagée à publier en retour leurs noms et leurs réponses. Les voici ci-dessous (la liste est mise à jour en continu) :

 

Paris (75)

Arnaud Abel, Alliance Centriste, 5e circonscription : 100%

Léa Balage El Mariky, NUPES, 3e circonscription : 100%

Jean Ballon, Parti Animaliste, 5e circonscription : 100%

Julien Bargeton, Ensemble! 6e circonscription : 100%

Jean-Luc Battini, Parti Animaliste, 12e circonscription : 100%

Julien Bayou, NUPES, 5e circonscription : 100%

Kolia Bénié, Ensemble !, 17e circonscription : 100%

Dayana Bonilla, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

Pierre-Yves Bournazel, Ensemble !, 18e circonscription : 100%

Aymeric Caron, NUPES, 18e circonscription : 100%

Béatrice Cossart, Parti Animaliste, 9e circonscription : 100%

Sébastien Coupel, Parti Animaliste, 16e circonscription : 100%

Liliane Delwasse, Parti Animaliste, 1ère circonscription : 100%

Serge Dordoigne, Parti Animaliste, 14e circonscription : 100%

Karine Dreyfuss, Parti Animaliste, 2e circonscription : 100%

Muriel Fusi, Parti Animaliste, 13e circonscription : 100%

Mohamad Gassama, Ensemble !, 15e circonscription : 100%

Maud Gatel, Ensemble !, 11e circonscription : 90% (sauf point 8)

Michel Abdul Wahid Goldstein, Alliance centriste, 10e circonscription : 100%

Valentine Labourdette, Parti Animaliste, 11e circonscription : 100%

Jean Pierre Lecoq, Les Républicains, 2e circonscription : 80% (sauf points 9 et 10)

Sarah Legrain, NUPES, 16e circonscription : 100%

Jérôme Loriau, Les Républicains, 12e circonscription : 100%

Céline Malaisé, NUPES, 12e circonscription : 100%

Sylvain Maillard, Ensemble ! , 1ère circonscription : 100%

Thomas Moulin, Parti Animaliste, 7e circonscription : 100%

Aminata Niakaté, NUPES, 13e circonscription : 100%

Simon Nordmann, Parti Animaliste, 10e circonscription : 100%

Eva Sas, NUPES, 8e circonscription : 100%

Habib Shroukry, Les Républicains, 10e circonscription : 90% (sauf point 9)

Danielle Simonnet, NUPES, 15e circonscription : 100%

Jannick Trunkenwald, Reconquête! , 8e circonscription : 70% (sauf points 8, 9 et 10)

Apolline Tyburczy, Parti Animaliste, 15e circonscription : 100%

Romain Van Den Broucke, Parti Animaliste, 6e circonscription : 100%

Laurence Volbart, Parti Animaliste, 8e circonscription : 100%

 

Seine-et-Marne (77)

Arnaud Bonnet, NUPES, 8e circonscription : 100% 

Franck Delalande, Parti Animaliste, 2e circonscription, 100%

Laetitia Guillard, Parti Animaliste, 7e circonscription, 100%

Olivier Hennebelle, Parti Animaliste, 10e circonscription : 100%

Dragan Klisaric, Parti Animaliste, 6e circonscription : 100%

Kevin Meillet, Parti Animaliste, 8e circonscription : 100%

Marie-Pierre Molina, NUPES, 2nde circonscription : 100%

Sylvie Morel-Lelu, Parti Animaliste, 11e circonscription : 100%

Caroline Sauget, Parti Animaliste, 1ère circonscription : 100%

Arnaud Saint-Martin, NUPES, 1e circonscription : 100%

Laurent Simonpietri, Parti Animaliste, 9e circonscription : 100%

 

Yvelines (78)

Christophe Aubin, Parti Animaliste, 11e circonscription : 100%

Jean-Noël Barrot, Renaissance-Modem, 2e circonscription : 90% (sauf point 8)

Aurore Bergé, Ensemble !, 10e circonscription : 90% (sauf point 4)

Jérémy Bizet, France Ecologie, 2e circonscription : 100%

François Blaise, Parti Animaliste, 8e circonscription : 100%

Sylvie Bogaers, Parti Animaliste, 10e circonscription : 100%

Jacques Borie, France Ecologie, 7e circonscription : 100%

Maïté Carrive-Bedouani, NUPES, 2e circonscription : 100%

Cédric Briolais, NUPES, 10e circonscription : 100%

Aïda Czap, Parti Animaliste, 9e circonscription : 100%

Jean-Luc Dené, Parti Animaliste, 5e circonscription : 100%

Lionel Deschamps, Parti Animaliste, 3e circonscription : 100%

Isabelle Guigard, France Ecologie, 3e circonscription : 100%

Patrice Jacono, France Ecologie, 10e circonscription : 100%

Edwin Legris, NUPES, 12e circonscription : 100%

Mathieu Paranthoën, Parti Animaliste, 12e circonscription : 100%

Chloé Richard-Desoubeaux, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

Jean-Luc Suzé, Parti Animaliste, 6e circonscription : 100%

Sophie Thevenet, NUPES, 5e circonscription : 100%

Jean-luc Tramoni, Alliance Centriste, 11e circonscription : 100%

 

Essonne (91)

Sabrine Azzouni, EDD, 10e circonscription : 100%

Nadhera Beletreche, NUPES, 9e circonscription : 100%

Esther Bommelaer, Parti Animaliste, 6e circonscription : 100%

Jean-Pierre Coquelet, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

Claudine Cormier, Parti Animaliste, 10e circonscription : 100%

Pascal Lemaire, Parti Animaliste, 2e circonscription : 100%

Daniel Jacob, Parti Animaliste, 8e circonscription : 100%

Elisabeth Piotelat, Parti Pirate, 6e circonscription : 100%

Marie-Pierre Rixain, Ensemble!, 4e circonscription : 100%

Cédric Villani, NUPES, 5e circonscription : 100%

Gérard Lemoigne, Parti Animaliste, 3e circonscription : 100%

 

Hauts-de-Seine (92)

Julie Barbaux, NUPES, 6e circonscription : 100%

Dominique Chantal Broussaudier, Parti Animaliste, 11e Circonscription : 100%

Léopold Chesneau, Parti Animaliste, 9e Circonscription : 100%

David Benoist, Parti Animaliste, 13e Circonscription : 100%

Emilia Denoo, Parti Animaliste, 2e Circonscription : 100%

Charlotte Duthu, Parti Animaliste, 7e Circonscription : 100%

Léa Druet, NUPES, 5e circonscription : 100%

Alexis Escale, Parti Animaliste, 10e Circonscription : 100%

Laurence Labbé, Parti Animaliste, 8e Circonscription : 100%

Francesca Pasquini, NUPES, 2e circonscription : 100%

Guillaume Prevel, Parti Animaliste, 12e circonscription : 100%

Pauline Rapilly Ferniot, NUPES, 9e circonscription : 100%

Sandro Rato, NUPES, 7e circonscription : 100%

Laurianne Rossi, Ensemble !, 11e circonscription : 100%

Guilhem Saïz, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

Cathy Thomas, NUPES, 12e circonscription : 100%

Adama Traoré, UCE, 6e circonscription : 80% (sauf points 4 et 9)

 

Seine-Saint-Denis (93)

Nathalie Amouroux, Parti Animaliste, 3e circonscription : 100%

Geoffrey Desbois, Parti Animaliste, 5e circonscription : 100%

Corinne Fournier, Parti Animaliste, 8e circonscription : 100%

Bastien Lachaud, NUPES, 6e circonscription : 100%

Jean-Christophe Lagarde, UDI, 5e circonscription : 90%  (sauf point 9)

Jean-Pierre Leverrier, Parti Animaliste, 11e circonscription : 100%

Alexandre Saada, Ensemble !, 9e circonscription : 100%

Malik Houha, Parti Animaliste, 12e circonscription : 100%

Catherine Dehay, Parti Animaliste, 7e circonscription : 100%

Carole Fitoussi, Parti Animaliste, 9e circonscription : 100%

Jean-Ludwig Malard, Parti Animaliste, 10e circonscription : 100%

Jérôme Hirigoyen, Parti Animaliste, 1ère circonscription : 100%

 

Val-de-Marne (94)

Tom Bry-Chevalier, Parti Animaliste, 3e circonscription : 90% (sauf point 4)

Pascal Corbin, Parti Animaliste, 7e circonscription : 100%

Frédéric Duboucher, Parti Animaliste, 5e circonscription : 100%

Clémence Guetté, NUPES, 2e circonscription : 100%

Julien Léger, NUPES, 5e circonscription : 100%

Emmanuel Ollivier, Parti Animaliste, 9e circonscription : 100%

Mathilde Panot, NUPES, 10e circonscription : 100%

Maud Petit, Ensemble!, 4e circonscription : 80% (sauf points 3 et 9)

Pierre Robin, Parti Animaliste, 1e circonscription : 100%

Jocelyn-Pierre Rosaz, Parti Animaliste, 11e circonscription : 100%

Isabelle Santiago, NUPES, 9e circonscription : 100%

Céline Suin, Parti Animaliste, 2nde circonscription : 100%

Isabelle Yvos, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

 

Val d'Oise (95)

Sandrine Barbier, Parti Animaliste, 1ère circonscription : 100%

Grégory Berthault, L'écologie autrement, 4e circonscription : 100%

Philippe Demarquez, Parti Animaliste, 6e circonscription : 100%

Morgane Frappa, Parti Animaliste, 2e Circonscription : 100%

Youcef Itim, Parti Animaliste, 9e Circonscription : 100%

Aloïs Lang-Rousseau, Mouvement Hommes Animaux Nature, 9e circonscription : 100%

Evelyne Ollivier, Parti Animaliste, 10e Circonscription : 100%

Carine Pellegrin, NUPES, 3e circonscription : 100%

Marina Prudhomme, Parti Animaliste, 8e Circonscription : 100%

Véronique Rodas-Pawloff,  Parti Animaliste, 3e Circonscription : 100%

Sanaa Saitouli, candidate citoyenne, 10e circonscription : 100%

Mathilde Sapin, Parti Animaliste, 5e circonscription : 100%

Cindy Tucci, Parti Animaliste, 4e circonscription : 100%

Kamel Zouine, Parti Animaliste, 7e circonscription : 100%

 

 

image article
Ornithologie

Les 28 et 29 mai 2022 : Rendez-vous au jardin pour compter les oiseaux


Vous appréciez observer oiseaux de votre jardin et souhaitez partager vos observations ? La LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle vous invitent à participer au week-end national de comptage des oiseaux des jardins qui aura lieu à la fin du mois de mai !


Le week-end national de comptage des oiseaux des jardins… c’est quoi ?

L’observatoire des oiseaux des jardins vous invite à partager les observations des oiseaux de votre jardin tout au long de l’année, avec deux temps forts : le dernier week-end de janvier pour les oiseaux hivernants et le dernier week-end de mai pour les oiseaux nicheurs. Vous êtes ainsi des milliers d’observateurs chaque année depuis 2013 à faire avancer la connaissance des oiseaux de nos jardins en partageant vos données.

Lors du comptage de mai 2021 ce sont plus de 3 900 personnes qui se sont mobilisées. Dépasserons-nous la barre des 4 000 pour cette édition ?

Consultez le bilan détaillé du comptage de mai 2021

Les prochaines observations collectées pour le comptage de mai permettront d’identifier les espèces venues se reproduire dans les jardins.


Comment participer ?

Pas besoin d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

  • Choisissez un jour d’observation, le samedi 28 ou le dimanche 30 mai et un créneau d’une heure ;
  • Trouvez un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, en ville ou à la campagne. Un parc public peut tout à fait servir de lieu d’observation ;
  • Comptez et notez durant une heure tous les oiseaux qui se posent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ;
  • Transmettez les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : oiseauxdesjardins.fr.

 

Comment éviter les doubles comptages ?

Il suffit de compter le nombre maximal d'individus de chaque espèce observés simultanément durant le créneau horaire. Par exemple, pour une observation successive de 2 mésanges charbonnières, puis 4, puis 1, ne notez que 4 mésanges charbonnières et non 7 (2+4+1).


Besoin d’aide ?

L’équipe peut vous aider à identifier les oiseaux observés. Prenez en photo ceux pour lesquels l’identification n’est pas certaine et envoyez-nous le portrait de l’oiseau sur oiseauxdesjardins@lpo.fr
Si vous avez des questions techniques sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème, nous vous invitons dans un premier temps à consulter le Guide d’aide disponible ici

Nous comptons sur vous pour une mobilisation record !

image article
Connaissance naturaliste

Un partenariat pour la connaissance naturaliste entre l’aéroport Paris-Orly et la LPO

 
Un partenariat voit le jour entre l’aéroport de Paris-Orly et la LPO. Il porte sur la mise en œuvre d’un échange de connaissances, de données naturalistes sur l'emprise aéroportuaire et aux abords de l'aéroport ainsi que d’expertises-conseils sur l’aéroport.

Les aéroports étant des espaces naturellement protégés, ils peuvent constituer des réserves de biodiversité. Ces espaces aéroportuaires abritent une faune et une flore, spécialement des espèces liées aux milieux agricoles, et constituent un réseau potentiel fournisseur de données biologiques.

Cette convention de 3 ans permettra à la LPO-IDF de disposer de données naturalistes relevées dans l’enceinte de l’aéroport et à l’aéroport de Paris-Orly de mieux comprendre les dynamiques et les déplacements des espèces sur le site et ses alentours.

L’aéroport de Paris-Orly pourra également solliciter la LPO-IDF pour des études et/ou des expertises-conseils spécifiques sortant du cadre de l’échange de données.

Ce partenariat inédit sur l’aéroport de Paris-Orly, pose les modalités selon lesquelles :

  • L’aéroport et la LPO mettent en œuvre une collaboration pour le recueil et diffusion des connaissances naturalistes ;

 

  • la LPO-IDF sera autorisée à accéder à l'emprise domaniale de Paris-Orly pour des relevés de la faune et de la flore en lien avec des projets d'études périphériques ;

 

  • le Groupe ADP pourra bénéficier de la connaissance, de l'expertise et du conseil de la LPO-IDF sur les pratiques mises en œuvre par l'aéroport dans le cadre d'aménagements sur la biodiversité et sujets associés ;

 

  • la LPO-IDF pourra participer à l'analyse du risque animalier sur les comportements aviaires à Paris-Orly ;

 

  • la LPO-IDF et l’aéroport Paris-Orly interviendront dans des instances représentatives locales ou régionales pour témoigner des actions mises en œuvre ;

 

  • la LPO-IDF pourra procéder à des publications d'articles scientifiques sur les données mutuellement transmises pour enrichir celles des Atlas des oiseaux nicheurs ;

 

  • la LPO-IDF et l’aéroport Paris-Orly proposeront et participer à des opérations de valorisation et de communications sur les informations collectées par les 2 parties sur la biodiversité, telles que les écoles, la Maison de l'Environnement du Groupe ADP, etc.
image article
A Paris, trois moineaux sur quatre ont disparu

Comprendre pourquoi, savoir quoi faire.

Deux expositions, une conférence, une rencontre sont organisées fin mars prochain à Paris à l’occasion de la Journée Internationale du Moineau.


Entre 2003 et 2016, la population de moineaux domestiques à Paris a chuté de 72 % : trois moineaux sur quatre ont disparu. Enclin à s’établir dans nos villes, le phénomène inquiète d’autant plus que ce déclin laisse penser que c’est son environnement immédiat, donc le nôtre, qui est affecté.


Les causes principales sont la disparition des sites de nidification (surtout à cause des rénovations de bâtiments) et l'appauvrissement de la ressource alimentaire (disparition des plantes à graines et des insectes).


C'est ce que démontrent le comptage annuel réalisé par la LPO depuis presque vingt ans et l'étude des colonies de moineaux menée depuis trois ans. Il faut donc que les moineaux (et la biodiversité en général) soient mieux pris en compte dans les travaux de rénovation et les constructions nouvelles. Il convient également de revégétaliser la ville. Cela implique de nombreux acteurs.


Pour sensibiliser le public et les professionnels du bâtiment et de l’habitat, la LPO-IDF propose, en partenariat avec l’École nationale supérieure d’architecture Paris-La Villette (ENSAPLV) et l’Académie du Climat, et avec le soutien de la Mairie de Paris, deux expositions, une conférence et une rencontre qui donnent des explications à cette chute
spectaculaire et proposent des pistes pour redresser la situation.


La première exposition aura lieu à l’ENSAPLV du mardi 15 mars au jeudi 24 mars. Elle sera plus particulièrement tournée vers les architectes et les professionnels du bâtiment et de l’habitat et présentera, à côté d’exemples de réflexions et de réalisations, des travaux d’étudiants qui ont conçu des nichoirs en béton en gardant à l’esprit autant leur efficacité que leur intérêt architectural.


ENSAPLV
144, avenue de Flandre 75019 Paris
Exposition du 15 au 24 mars
Du lundi au vendredi de 10 h à 19 h, samedi de 10 h à 18 h, fermé le dimanche
Entrée libre
Métro Crimée
Vernissage le 15 mars à partir de 17 h 30


La deuxième exposition aura lieu à l’Académie du Climat du mardi 22 mars au dimanche 27 mars. S’adressant à tous les publics, elle donnera des idées à tout un chacun sur la manière de protéger les moineaux, développer ses populations, et au travers de ces actions,
développer la biodiversité dont nous avons tous besoin.


Cette exposition sera accompagnée d’une conférence gratuite et sur inscription qui se tiendra le samedi 26 à 15 heures à l’Académie du Climat, elle-même suivie par une rencontre avec les personnes, volontaires bénévoles, qui participent aux études que mènent la LPO sur le Moineau domestique depuis 2003.


Académie du Climat
2, Place Baudoyer 75004 Paris
Exposition du 22 au 27 mars de 11 h à 19 h
Conférence le samedi 26 mars à 15 h
Rencontre avec les observateurs le samedi 26 mars à 17 h
Entrée libre

Un appel à don est mis en place durant toute cette campagne de sensibilisation pour nous permettre de financer des actions concrètes et efficaces pour protéger le moineau :

  • Enquête moineaux (comptages et études des colonies),
  • Recherches sur les nichoirs et les solutions architecturales avec mise au point de prototypes, expositions sur le Moineau et son habitat (bâti, végétation...),
  • Actions de sensibilisation des professionnels du bâtiment, de gestionnaires, d'habitants, d'étudiants et d'élèves, réseau de surveillance des chantiers...
image article
 Ornithologie

La Perruche à collier et la biodiversité en Île-de-France

 

 

Situation générale et historique

La Perruche à collier (Psittacula krameri) est une espèce originaire de la zone subtropicale, de l’Afrique de l’ouest au sous-continent indien dont principalement la sous-espèce indienne a longtemps fait l’objet d’une importation légale.

De nombreux individus se sont échappés et se sont acclimatés dans de nombreuses grandes villes européennes (Londres, Bruxelles, Amsterdam, Barcelone, Madrid, Rome, etc.).

En France on trouve des populations des Perruche à collier à Lille, Marseille, Nice, Toulouse, Montpellier, Nancy, etc. (Issa et Muller 2015)

Pour l’Île-de-France, les évènements fondateurs de la populations actuelles se sont passés principalement dans les années 90 (même s’il y avait déjà des cas de reproduction à partir des années 70) dans les aéroports d’Orly et Roissy- Charles de Gaulle. (Clergeau 2009 ). Le premier couple nicheur dans Paris a été trouvé en 2008. Il est très difficile d’en estimer la population : elle était donnée pour 5000 individus en 2015 (Malher et al. 2020) et doit dépasser 8000 individus en 2021.

 

> Lire la suite...

image article
agir Avec la LPO Ile-de-France

Des formations gratuites pour reconnaître et protéger les faucons à Paris

 Paris abrite deux espèces de faucon, le Faucon crécerelle et le Faucon pèlerin. La LPO Île-de-France propose des formations pour apprendre à identifier et connaître ces rapaces. Le but : les connaître pour mieux protéger.

 

Ces formations gratuites s'adressent à toutes les personnes qui désirent agir pour la nature, en participant à un programme de recensement et de protection des faucons. Particulièrement à celles qui ne font partie d'aucune association. Celles qui ont parfois un sentiment d'impuissance devant la dégradation des milieux naturels et les atteintes à la faune sauvage et qui cherchent un moyen de s'engager concrètement. Et celles qui n'ont pas l'habitude de participer à une action collective pour la préservation d'une espèce. 

Mais ces formations s’adressent également aux personnes qui ont déjà localisé la présence de faucons pèlerins et /ou faucons crécerelles dans leur voisinage. Nous les invitons à les signaler et participer au suivi de leur reproduction pour devenir un acteur pour la nature.

 

A quelles dates ?

 - le mercredi 2 mars 18h - 21h, salle 1,

 - le jeudi 3 mars 18h - 21h, salle 1,

 - le mercredi 16 mars 18h - 21h, salle 1.

 

Dans quel lieu ?

Maison de la Vie Associative et Citoyenne Paris Centre

5, Rue Perrée, 75003 Paris.

Métro : Métro République ou Temple.

 

Comment participer ?

Il suffit de remplir les formulaires d'inscription :

 

Formation du 2 mars : https://forms.gle/12RakvrRBSCkMqiE9

Formation du 3 mars : https://forms.gle/Zs92LzeKvrjGuBkL8

Formation du 16 mars : https://forms.gle/1trS2ZrfggMe5RBYA

 

 

 

image article
Service civique

Animation et structuration du réseau "Faune Sauvage en Détresse" en Île-de-France

Nous sommes à la recherche d'une personne souhaitant faire une mission de service civique au sein de la LPO Ile-de-France à partir du 28 mars 2022.

 

Pour cette mission de 8 mois, vous assisterez l’équipe de la Vie associative dans sa mission de médiation/conseils et de prise en charge de la Faune Sauvage en Détresse en lien avec le réseau des bénévoles transporteurs et les centres de soins de la région.

 

Toutes les informations détaillées concernant cette mission sont disponible sur le site de la LPO France ou sur le site de l'organisme du service civique.

 

À vos candidatures !

image article
Délégation LPO Île-de-France

Assises régionales 2022

 

 

 

Nos cinquièmes Assises régionales auront lieu le 5 février, de 14h30 à 16h30. Cette année encore, le contexte sanitaire nous contraint à organiser ces Assises en visioconférence.

Lors de ces assises, rapport moral, d'orientation et financier de la LPO IdF vous seront présentés. Éric Grosso, chargé de mission Connaissances et Vie naturaliste à la LPO IdF, fera une présentation sur le programme de sciences participatives STOC-EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs, Echantillonnages Ponctuels Simples).

Ordre du jour des Assises du 5 février 2021

  • 14 h 30 Ouverture des Assises
  • 14 h 40 / 14 h 50 Présentation de la LPO Île-de-France
  • 14 h 50 / 15 h 10 Présentation du rapport moral
  • 15 h 10 / 15 h 30 Présentation du rapport d'orientation
  • 15 h 30 / 15 h 50 Présentation du rapport financier
  • 15 h 50 / 16 h 10 Résultat du programme STOC-EPS
  • 16 h 10 / 16 h 25 Temps de questions-réponses générales
  • 16 h 25 / 16 h 30 Résultat des votes
  • 16 h 30 Fin des assises

Comment se connecter aux Assises ?

Pour vous connecter le jour des Assises, les adhérents recevont un lien. Ces Assises se dérouleront avec le logiciel Teams mais il n'est pas nécessaire de le télécharger, la connexion pouvant en effet se faire directement dans votre navigateur Web et de façon anonyme.

Si vous avez besoin de vous familiariser avec l’outil nous vous invitons à suivre ce lien.

Malgré tout, si vous avez des difficultés pour vous connecter, vous pouvez nous contacter samedi entre 14h et 14h30 au numéro suivant : 01 53 58 58 38.

Comment voter ?

Le vote se fera en ligne et à bulletin secret via la plateforme Balotilo.

Vous recevrez un mail de Balotilo à partir du jeudi 27 janvier (n'oubliez pas de regarder dans vos spams/courriers indésirables) qui vous donnera un accès à votre bureau de vote virtuel.

Vous pourrez ainsi voter pour les différents rapports ainsi que pour les candidatures des adhérents souhaitant intégrer le conseil territorial de la LPO IdF.

Le vote est ouvert du jeudi 27 janvier au samedi 5 février 15h30.

 

 

image article
Ornithologie

Comptage national des oiseaux des jardins

La 10e édition du grand comptage des oiseaux des jardins, organisé par la Ligue protectrice des oiseaux, a lieu les samedi 29 et dimanche 30 janvier 2022. La LPO invite les particuliers à recenser et à identifier, pendant une heure, les oiseaux visibles dans un jardin, un parc public ou depuis un balcon.

 

Mésange charbonnière, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant… ? Quelles seront les espèces présentes dans votre jardin cette année ? Découvrez-les en participant au week-end national de comptage des oiseaux des jardins organisé par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle. Petits ou grands, novices ou expérimentés, à la ville ou à la campagne… vous êtes tous invités à prendre part à la 10e édition de ce grand comptage. 

 

Depuis 2013, les opérations de comptage national des oiseaux des jardins permettent à chacun d’agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection de notre avifaune en alimentant les bases de données naturalistes. Lors du comptage de janvier 2021, plus de 17 250 jardins ont pris part à cette opération permettant de dénombrer plus de 540 000 oiseaux partout en France, avec en tête Moineau domestique, Mésange charbonnière et Mésange bleue. Quelles seront les espèces les plus présentes dans les jardins cet hiver ? Pour le savoir participez au comptage. Il n’est pas nécessaire d’être un expert en ornithologie, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

 

Afin de ne pas compter 2 fois le même oiseau, conservez au final que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce observés en même temps. N’hésitez pas à consulter nos fiches confusions , afin d’éviter les erreurs d’identifications entre les espèces proches. On peut se tromper mais il est important de corriger ses données en tenant compte des conseils des valideurs.   

 

Si vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l'adresse de l'Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fr) ou à Eric (eric.grosso@lpo.fr). Nous vous aiderons à l'identifier afin de pouvoir l'ajouter à la liste des espèces observées ce week-end !

LPO Île-de-France

Tout ce que vous avez voulu savoir sur le métier d'animateur nature

image article
Formation ornithologique

École régionale d'ornithologie 2022

 

Suite aux très nombreuses candidatures déjà reçues, les pré-inscriptions sont fermées. Merci de votre compréhension. 

L’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) et la LPO Île-de-France vous proposent un module d’apprentissage dédié à l’ornithologie, dans l’objectif d’améliorer la connaissance sur les populations d’oiseaux présents sur la région en développant le réseau francilien d’ornithologues.

 

OBJECTIFS DE L'ÉCOLE RÉGIONALE D'ORNITHOLOGIE

Cette formation permet d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie. En plus des compétences requises pour l’identification des oiseaux sur le terrain, l’objectif est d’obtenir une connaissance élargie sur l’avifaune (comportements nuptiaux, migratoires, régimes alimentaires, etc.), indispensable à la compréhension des espèces et des liens qui les unissent. C’est également l’occasion de s’attarder sur le contexte francilien en s’intéressant à l’état des populations d’oiseaux et leurs tendances, ainsi que les enjeux régionaux qui pèsent sur elles. Des sorties d’observation sont prévues tous les jours.
Cette formation vous apportera :

  • une méthode reproductible pour identifier les oiseaux ;
  • les notions fondamentales concernant les oiseaux (taxonomie, anatomie) ;
  • les critères d’identification de différentes espèces, des connaissances sur l’avifaune régionale.

À l’issue de celle-ci, vous serez en mesure d’effectuer des relevés de terrain ornithologiques en participant par exemple aux programmes STOC, SHOC ou EPOC.

MODALITÉS D'INSCRIPTION

Les modalités pratiques d'inscriptions et d'organisation vous seront rappelées lors de votre pré-inscription.
Le nombre de places est limité à 15 participants pour chaque promotion de la session « débutant(e)s » et à 15 participants pour chaque promotion de la session de perfectionnement.
L’inscription s’effectue en deux temps :

  1. Pré-inscription via le formulaire en ligne. Ce questionnaire a pour but de vous orienter vers la session la plus adaptée à votre profil et à sélectionner les candidat(e)s en fonction de leur motivation.
  2. Suivant l’étude du questionnaire et les places disponibles, nous vous confirmerons votre inscription dans un délai d'environ 15 jours.

Les deux sessions peuvent être suivies indépendamment ou en continu. La formation est gratuite, sous réserve d'avoir au préalable adhéré à la LPO Île-de-France au titre de l'année en cours. Les repas du midi et l'hébergement ne sont pas pris en charge.

 

Informations Covid19 : Le pass vaccinal sera très certainement nécessaire pour participer aux différentes promotions : merci de ne pas vous pré-inscrire si vous pensez ne pas pouvoir être en mesure de le présenter au moment des dates de la promotion à laquelle vous souhaiteriez participer.

 
Pour vous pré-inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien

image article
Recrutement

La délégation LPO Île-de-France recherche un(e) Animateur(trice) nature H/F

(Réf : 1LB22004)

Forte d'un siècle d'engagement avec plus de 60 000 adhérents, 8000 bénévoles actifs, 550 salariés sur le territoire national et d'un réseau
d'associations locales actives dans plus de 80 départements, la LPO est aujourd'hui la première association de protection de la nature en France. Elle œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.
La motivation de l’action de la LPO pour la nature est en cohérence avec son fonctionnement interne et ses relations avec ses interlocuteurs : écoute, dialogue, entraide, tolérance, ouverture, convivialité (plaisir d’être ensemble et de partager), respect de la diversité (parité, handicap…), équité, solidarité, et responsabilité sociétale.
La LPO agit au nom de l’intérêt général et revendique intégrité et transparence dans son action qu’elle exerce de façon apolitique, militante et indépendante.

 


Lieu de Travail :

Parc de la Poudrerie (93410 Vaujours)


Missions :

Sous la responsabilité de la Responsable pédagogique du service Éducation et Formation, l’Animateur(trice) nature aura en charge les missions suivantes :

  • Réaliser des animations pédagogiques et des sorties naturalistes en région qui lui seront confiés.
  • Préparer et évaluer les interventions.
  • Élaborer des contenus et des programmes d’interventions pédagogiques
  • Concevoir et réaliser des supports pédagogiques et d’information nécessaires à ses activités

Profil de poste :

Niveau 5 / bac +2 (DEUG, BTS, DUT, DEUST), BAFA et PSC1 appréciés

  • Connaissances naturalistes
  •  Expérience en animation nature et connaissance des publics (scolaires, centres de loisirs, adultes…)
  • Maitrise des outils de bureautiques
  • Sens relationnel, bon contact avec le public notamment auprès des enfants
  • Capacités d'organisation, d'initiative, d'autonomie et de rédaction
  • À compétences égales, priorité aux travailleurs handicapés et autres bénéficiaires de l’obligation d’emploi de l’article L.5212-2 du code du travail

Conditions :

  • Contrat à durée indéterminée temps plein
  • Durée hebdomadaire du travail : 35 heures
  • Rémunération brute mensuelle : 1 803,36 € - Groupe C, indice 280 de la Convention Collective Nationale ÉCLAT (révision de la classification liée à l’Avenant 182 de la CCN ÉCLAT applicable au 1 er janvier 2022) (Valeur V1 : 6,45 / V2 : 6,37)
  • Titres restaurants pris en charge à 50%
  • Mutuelle employeur pris en charge à 50%
  • Pass Navigo pris en charge à 100%
  • Avantages CSE dès 4 mois d’ancienneté
  • Prime salarié parisien 114,66 € brut mensuel (18 points)
  • Poste à pourvoir au 21/02/2022


Merci d’adresser votre candidature (CV & lettre de motivation) sous la référence« 1LB22004 NOM Prénom » avant le 31/01/2022 :
Par e-mail (de préférence) à : recrutement@lpo.fr
Par courrier : LPO Fonderies Royales / 8, rue du Docteur Pujos 17300 ROCHEFORT

image article
Sorties Nature

Annulation des animations sur la RNR du Bassin de la Bièvre

Suite à des dégradations au niveau de l'observatoire, nous ne sommes pas en mesure d'animer les prochaines activités, notamment la porte-ouverte du dimanche 9 janvier.

Nous nous excusons pour ce contre temps et nous espérons pouvoir vous accueillir prochainement.

image article
Wetlands International

Participez au comptage Wetlands les 15 et 16 janvier 2022

 

 

De quoi s’agit-il ?

Le comptage des oiseaux d’eau hivernants de la mi-janvier est un recensement des espèces présentes sur un réseau de zones humides organisées en « sites Wetlands ». Ce comptage est organisé par Wetlands International, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la conservation et la restauration des zones humides, et concerne cent quarante-trois pays répartis sur quatre continents via un réseau de plus de 150 000 bénévoles participant aux dénombrements. C'est ainsi plus d’1,5 milliards d’oiseaux d’eau de 871 espèces différentes qui sont dénombrés chaque année sur 50 000 zones humides référencées et comptées régulièrement !

Les premières données françaises de comptage Wetlands International (WI) remontent à 1967. La LPO coordonne le réseau Wetlands en France depuis 1987 et a étendu en 1990 le comptage à tous les groupes d’espèces d’oiseaux d’eau (grèbes, plongeons, hérons, cormorans...). 

Pourquoi la mi-janvier ?

À la mi-janvier, la majorité des espèces présentes sur leurs sites d’hivernage montrent une relative stabilité spatiale. Les effectifs dénombrés sont à leurs minimums, ils sont donc les plus à même de représenter le pool d’individus susceptibles de se reproduire les années suivantes.

Comment participer en Île-de-France ?

Si vous voulez y participer, n’hésitez pas à contacter les coordinateurs sub-régionaux :

  • J-Ph. Siblet [jean-philippe.siblet(at)wanadoo.fr] pour le Val-de-Haute-Seine (Bassée - Sud 77) avec les concours de l’ANVL et du CG 77
  • Thierry Aurissergues [thierry.aurissergues(at)wanadoo.fr] pour le 91 avec le concours de NaturEssonne.
  • Eric Grosso [eric.grosso(at)orange.fr] et Laurence Boiteux [lorence.boiteux(at)mail.com] pour le Val-de-Basse-Seine (92, nord 78, 95)
  • Olivier Laporte [ollaporte(at)yahoo.fr] pour la vallée de la Marne (Nord 77)
  • Christian Letourneau [christianletourneau(at)numericable.fr] pour Les Noës, St-Hubert et autres sites du sud 78.
  • Frédéric Malher [frederic.malher(at)orange.fr] pour le 75, 93 et le 94.

 

À quoi servent les données de comptage ?

Ces données servent à produire des informations régulières sur les statuts, les tendances ainsi que sur la taille et la répartition des populations d’oiseaux d’eau. Les objectifs sont d’identifier des enjeux de conservation pour les oiseaux d’eau et de désigner les sites à protéger en priorité.

 

Bilan national du comptage 2021

Vous pouvez prendre connaissance du bilan 2020 ici

 

 

image article
Protection des moineaux

Quartiers Moineaux

Avec l'opération quartiers moineaux, la Mairie de Paris et la LPO expérimentent pour sauver les moineaux.

Pour soutenir des colonies de moineaux qui ont été repérées grâce à l'étude que mène la LPO-IDF sur les colonies de moineaux de Paris, les opérations Quartier Moineaux vont permettre de disposer des nichoirs et encourager la plantation de plantes à graines et de plantes qui vont attirer les insectes dans trois quartiers de Paris, dans les 13e, 14e et 18e arrondissements.

Dans ces quartiers, la Mairie de Paris va installer des nichoirs sur des bâtiments qui dépendent d'elle. Des nichoirs ont été également distribués à des habitants des quartiers concernés qui se sont portés candidats pour les installer sur leurs immeubles.

Dans les deux cas, les bâtiments concernés ont été sélectionnés pour correspondre au mieux aux conditions de succès de la colonie. L'emplacement des nichoirs, la proximité de buissons qui peuvent servir d'abri aux moineaux et la proximité de sources de nourriture comme les plantes à graines ou attirant les insectes ont en particulier été prises en compte.

Transmettez vos observations

Cette opération est menée à titre expérimental dans l'espoir de l'étendre l'année suivante à d'autres quartiers, en tenant compte des résultats obtenus en 2022.

Vous pouvez contribuer à l'évaluation des résultats en nous faisant parvenir les observations de moineaux que vous pourrez faire dans les quartiers concernés (il seront signalés par des panneaux spécifiques).

Pour cela, vous pouvez remplir un formulaire en suivant le lien ci-dessous :

>Transmettre des observations dans un Quartier Moineaux

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'enquête que mène la LPO-IDF sur les moineaux de Paris depuis 2003, cliquez ici.

image article
Formation ornithologique

Théorie et pratique de l'ornithologie

 

 

 

 

 

La LPO Île-de-France ouvre son prochain cycle d'apprentissage à l'ornithologie en cours du soir ouvert à tous. Vous serez accompagnés et guidés tout au long de l'année dans la pratique de l'ornithologie pour ainsi identifier les espèces de la région au fil des saisons. 

Reconnaître un oiseau réside dans la méthodique reconstitution d’un puzzle aux éléments épars. Mais la pratique de l’ornithologie réclame aussi un socle de connaissances minimum. Il faut tenir compte de la morphologie, noter les différents comportements et attitudes...

Le cycle d'apprentissage se divise en deux niveaux. Le niveau 1 pour les débutants et le niveau 2 pour les stagiaires ayant déjà suivi le niveau 1 et les personnes ayant déjà une pratique de l'ornithologie (reconnaissance d'une vingtaine d'espèces à la vue et au chant). 

Ces formations vous permettront d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques, et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie.

Informations et inscriptions :

Auprès de la LPO Île-de-France : 01.53.58.58.38.

Retrouvez toutes les informations sur cette formation en telechargeant les plaquettes ci-dessous.

 

Module Théorie et Pratique de l'Ornithologie ­ Niveau 1

Module Théorie et Pratique de l'Ornithologie ­ Niveau 2

image article
ÉlectionS

Élections régionales 2021 : les candidats répondent à nos questions

 

 

Les enjeux environnementaux sont au cœur des débats des prochaines élections régionales des 20 et 27 juin 2021. C’est pourquoi la LPO a décidé d’interroger les candidats têtes de listes sur leurs ambitions écologiques. 

Avec ce questionnaire, la LPO souhaite permettre aux électeurs d’en savoir plus sur la volonté des candidats et principalement des têtes de listes en matière de :

 

  • Enjeux écologiques : lutte contre le réchauffement climatique, protection de la biodiversité...
  • Espaces naturels protégés : Parc naturels régionaux, Réserves naturelles régionales, espaces naturels sensibles…
  • Aménagement du territoire : artificialisation, planification, trames vertes et bleues, schémas régionaux, transports…
  • Agriculture : pratiques agro-écologiques, circuits courts, plantation de haies…
  • Education : soutiens aux activités et aménagement dans les lycées et collèges…
  • Tourisme et loisirs : tourisme vert, randonnée, voies vertes, hébergements labellisés…

 

 

La LPO leur a envoyé en s’engageant à publier sur son site les réponses reçues. Les voici pour l'Île-de-France : 

 

Libres ! , Valérie PECRESSE

Oser l’écologie, Victor PAILHAC

Ile de France, Ile d’Europe, Fabiola CONTI

L’écologie évidemment, Julien BAYOU

Ile de France en commun, Audrey PULVAR

Envie d'Île de France, Laurent SAINT-MARTIN 

 

Malgré notre sollicitation, Nathalie Arthaud (LO), Clémentine Autain (LFI-PCF), Eric Berlingen (UDMF), Lionel Brot (DIV), Jordan Bardella (RN), n’ont pas -encore- répondu au questionnaire.

image article
Refuge LPO

Les jardins du ministère de la Transition écologique deviennent un Refuge LPO

 

Mercredi 19 mai, Barbara Pompili, Bérangère Abba et Allain Bougrain Dubourg ont inauguré un Refuge LPO au jardin de l’hôtel de Roquelaure, siège du Ministère de la Transition écologique dans le 7e arrondissement de Paris.

 

 

Pour la 15ème édition de la Fête de la Nature, le ministère de la Transition écologique a donc officiellement rejoint le réseau des Refuges LPO qui fête ses 100 ans en 2021 ! 

Hirondelles de fenêtre

Une Tour à hirondelles pour l'Arc de triomphe du Carrousel

Alertés par les médias qui annonçaient la future rénovation de l'Arc de Triomphe du Carrousel, nous avions pris contact en octobre 2018 avec la Direction du patrimoine architectural et des jardins du Louvre.

 

Protéger les hirondelles des futurs travaux

L'arc héberge en effet, depuis au moins 1846*, une colonie d'Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum), une vingtaine de couples ces dernières années, et les travaux de rénovation vont s'étaler sur une durée plus longue qu'une saison de reproduction. Il est impossible d'empêcher cette rénovation, il faut donc l'accompagner.
Une première réunion de prise de contact, présentation de l'espèce et de sa biologie, première discussion sur les solutions possibles, a eu lieu en novembre 2018. L'accueil a été tout à fait positif et le principe de tout faire pour faciliter la survie de la colonie a été acté immédiatement. En fait, nous travaillons en bonne intelligence, depuis quelques temps déjà, avec la direction du Louvre.

32 nids pour les hirondelles

L'accord s'est donc fait rapidement autour de la pose, au moins provisoire, d'une tour à hirondelles (un pylone surmonté d'un toit pour abriter les nids et qui culmine à 4,30 m) équipée de deux hauts-parleurs, alimentés à l'énergie solaire, diffusant des chants d'hirondelles.

Quelques réunions et visites de chantier ont permis ensuite de préciser les détails de l'opération, en particulier la localisation de la tour. Il importait en effet que celles-ci soit le plus proche possible de l'arc et dans une zone dépourvue d'obstacle, permettant un envol et une arrivée directs des hirondelles.

La pose, prévue pour fin mars 2020 (avant le retour de migration des premières hirondelles), a dû être reportée d'un an pour des raisons techniques, ce qui n'a eu aucune incidence car aucun travaux n'ont affecté la zone des nids en 2020.
La mise en service de la tour a eu lieu le 25 mars 2021 : il ne reste plus qu'à attendre les hirondelles qui ne sont pas loin... Et si cette tour a été mise en place deux ans avant le démarrage des travaux, c'est pour que les hirondelles s'habituent à cet abri et qu'elles l'occupent effectivement quand la restauration démarrera en 2023.

 

* Cette colonie d'Hirondelle de fenêtre sous l'Arc de triomphe du Carrousel est mentionnée par Victor Hugo dans son Journal de ce que j'apprends chaque jour : « Il y a sous la voûte de l'arc du Carrousel une multitude de nids d'hirondelles. Le matin, elles se perchent avec des cris joyeux sur les statues des soldats de la Grande Armée. » (6 août 1846)

image article
Ornithologie

L'atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris est paru

 

Dix ans après celui consacré à Paris intra muros, le champ d’études de notre nouvel atlas s’est bien agrandi ! En effet, cet atlas couvre 814 km² contre 87 km² pour le précédent.

 

 

 

 

Vous pouvez le commander en téléchargeant ce bon de commande, vous pouvez également l'acheter en ligne.

 

Vous pourrez récupérer vos achats (pensez également à vous procurer notre calendrier 2021) à notre local de la LPO Île-de-France, dans le parc Monsouris. Mais, avec les restrictions liées au Covid, les horaires d'ouvertures nos bureaux sont restreints et l'accès est limité à 6 personnes par heure.... Merci d'indiquer vos heure de passage dans nos locaux situés au 26 boulevard Jourdan, dans le Parc Montsouris, 75014 Paris en remplissant ce formulaire.

 

A cette occasion, Frédéric Malher, délégué régional de la LPO Île-de-France, présentera l’évolution des populations d’oiseaux dans la capitale dans une visioconférence le 2 décembre 2020. Sont-elles en diminution ou au contraire en augmentation ? Peut-être serez-vous surpris ?

Si vous ne pouvez pas assister en direct à cette conférence, un enregistrement, le 18 novembre 2020, d'une première session est en ligne sur la chaine YouTube de Paris-Nature.

 

image article
Land'art

Concours ChouettelaLPO !

A l'occasion de l'évènement Nuit de la chouette, la LPO Île-de-France vous propose de réaliser des chouettes ou des hiboux en land'art !

 

 

Brindilles, cube de bois, fourchette et fleurs seront parfaits pour vos créations.

Nous attendons avec impatience de voir vos réalisations ; à partager sans modération sur les réseaux sociaux avec le hashtag : #chouettelaLPO et par mail : ile-de-france@lpo.fr

Les 3 photos les plus originales seront récompensées.

Alors, prêts à relever le défi ?

image article
A l’heure des oiseaux

Bilan des observations ornithologiques

 

Lors du confinement de novembre, la LPO IdF a proposé aux utilisateurs de la plateforme Faune IDF le projet A l’heure des oiseaux avec pour objectif de prendre un peu de temps chaque jour pour observer et d’en déduire une photographie de l’avifaune de nos quartiers !

La mission : faire une liste d’observations par jour, depuis son domicile ou lors d’une sortie (1h maximum, 1km max). Il suffisait alors de saisir des listes d’espèces sur Faune-Île-de-France ou via l’application Naturalist et de sélectionner le code étude «heure_oiseaux». La saisie était ouverte jusqu’au 1er décembre.

Bien sur nous avons invité les observateurs à respecter strictement les instructions données par les autorités sanitaires et leur collectivité, en respectant bien la durée maximale autorisée et la distance au domicile règlementaire et en se munissant de l’attestation légale pour toute sortie.Voici donc la synthèse des données saisies sur la plate-forme Faune Île-de-France durant le mois de novembre.

Pour cette synthèse, ne sont prises en compte que les observations liées au protocole “1h, 1km”. Certains observateurs ont également noté de nombreuses espèces depuis leur balcon ou autour de chez eux sans saisir de formulaire ni associer le code étude “heure_ oiseaux”. Ces données ne sont pas prises en compte dans cette synthèse.

La synthèse est disponible en téléchargement.

Prenez la plume

La vie du Hérisson en hiver

 

 

 

 

 

image article
Concours

A vos observations et vos crayons !

 

 

 

Quoi ?

Petits et grands, munissez-vous de vos plus beaux crayons, choisissez un oiseau à observer et remplissez la fiche d'observation que vous pouvez télécharger.

 

Pour trouver le nom de l’espèce observée n’hésitez pas à consulter nos fiches espèces que vous pouvez également télécharger.

 

Pourquoi ?

5 calendriers de la LPO Ile-de-France sont à gagner par tirage au sort. Attention, pour participer il faut que la fiche d’observation soit complète !

 

Comment ?

En nous envoyant vos fiches d’observation avant le 15 janvier 2021 par mail à estelle.veyssiere@lpo.fr ou par voie postale à LPO Ile-de-France Concours observation 26 boulevard Jourdan 75014 PARIS

 

image article
A l'heure des oiseaux

Extension du domaine de la lutte

 Les règles sanitaires vont s’assouplir dès ce week-end et nous allons pouvoir agrandir et allonger nos zones de prospection.

  
Comme nous sommes nombreux à continuer de télétravailler et que nous avons découverts des zones insoupçonnées de biodiversité dans notre km, nous vous proposons de continuer le protocole à l’heure des oiseaux durant le mois de décembre.  
Les règles restent les mêmes, une saisie par formulaire, un rayon d’1km de chez soi, 1h de balade et toujours le même code “heure_oiseaux”.  

Pour toutes vos autres observations, nous vous invitons à utiliser à la saisie par formulaire, sans ajouter de code étude.  

 

Dès le 1er décembre, le protocole SHOC commence, si vous avez un carré STOC ou si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à revenir vers le muséum : shoc@mnhn.fr 
Le protocole SHOC est disponible ici 

 

Belles observations à tous ! 

Prenez la plume

Pourquoi l'année du hérisson à la LPO ?

 

Prenez la plume

Comment les plantes se déplacent-elles ?

image article
ornithologie

Mise à jour de la liste des espèces et des sous-espèces d'oiseaux d'Île-de-France

Cette liste des 367 espèces d'oiseaux et de leurs sous-espèces connues en Île-de-France est une mise à jour (au 1er janvier 2020) de celle parue dans Les Oiseaux d'Île-de-France (Le Maréchal et al., 2013). Elle suit la nouvelle liste des Oiseaux de France (LOF) établie par la Commission de l’avifaune française (CAF, 2020) pour le classement des taxons (espèces et sous-espèces) dans les catégories A, B et C. La CAF qui suivait une liste européenne jusqu'en 2018, a choisi de suivre la liste mondiale de l'International Ornithological Committee.


https://www.worldbirdnames.org/
https://en.wikipedia.org/wiki/International_Ornithologists%27_Union

 

Colonnes et statuts

Lorsqu'il n'y a pas de preuves formelles qu’une sous-espèce ait été identifiée dans notre région, alors que sa présence y est probable de par sa répartition en France, un point d’interrogation précède le nom scientifique. Lorsque qu'il n'y a aucune information sur le statut subspécifique, l’expression : "appartenance subspécifique inconnue" a été utilisée.

- Les colonnes 1 et 2 permettent de classer la liste selon les recommandations de la Commission de l'Avifaune Française (CAF, 2020). La colonne 1 pour les espèces seules, la colonne 2 pour les espèces et sous-espèces.
- La colonne 3 précise les catégories A, B et C de la LOF. Catégorie A (origine naturelle des individus et des populations concernés, taxon observé au moins une fois depuis le premier janvier 1950), B (origine naturelle mais taxon pas observé après le 1er janvier 1950), C (individus d’origine naturelle appartenant à une population maintenant établie à l’état sauvage mais qui dérive d’individus échappés de captivité ou introduits).
- La colonne 4 donne respectivement les noms scientifiques et les descripteurs (autorités) du taxon (le descripteur est entre parenthèses quand le nom scientifique a changé depuis la première description), la colonne 5, les noms vernaculaires.
- Les colonnes 6, 7, 8, 9 et 10 fournissent le statut biologique réduit selon la codification utilisée dans les Oiseaux d'Île-de-France et reprise ci-dessous. La colonne 6 reprend les estimations d'effectifs nicheurs de L'Atlas des oiseaux nicheurs d'Île-de-France (2017).


Détail des statuts

N : espèce nicheuse
NS : espèce nicheuse dont la majorité de la population est considérée comme sédentaire
M : espèce observée en migration
H : espèce hivernante (séjour d'au moins 15 jours entre le 15 décembre et le 15 février)
S : sédentaire
O : espèce nicheuse occasionnelle ou qui ne niche pas tous les ans
TR : très rare, de 1 à 20 couples
R : rare, de 21 à 200 couples
PC : peu commun, de 201 à 2000 couples
C : de 2001 à 20 000 couples
TC : de 20 001 couples à 100 000 couples et plus

 

Les 2 colonnes suivantes donnent le statut migrateur et hivernant selon la codification ci-dessous.
Statut migrateur et/ou hivernant
O : occasionnel
TR : très rare, de 1 à 50 ind.
R : rare, de 51 à 500 ind.
PC : peu commun, de 501 à 5 000 ind.Fichier  
C : commun, de 5 001 à 50 000 ind.
TC : très commun, de 50 001 à 250 000 ind. et plus
- La colonne "XIXe siècle" rappelle les espèces qui n’ont pas été revues depuis la fin de ce siècle en Île-de-France.
- La dernière colonne concerne les espèces introduites ou échappées de captivité, mais faisant partie de la Liste officielle des Oiseaux de France en catégorie C (espèces capables de maintenir des populations viables sans apport supplémentaire d’origine humaine).


Statistique

 La liste des oiseaux d'Île-de-France 2020 comprend 155 espèces nicheuses rares ou régulières et 31 nicheuses occasionnelles.


Références bibliographiques

- Atlas des oiseaux nicheurs d'Île-de-France 2009-2014 (AON IDF, 2017). CORIF ; 203 pages.
- Le Maréchal P., Laloi D. et Lesaffre G. (2013). Les oiseaux d'Île-de-France. Nidification, migration, hivernage. CORIF-Delachaux et Niestlé, Paris, 512 pages.
- CAF (2020). Liste officielle des Oiseaux de France - version 2020 (catégories A, B et C). Ornithos 27-3 : 170-185.
- Rapports du Comité d'Homologation Régional publiés dans Le Passer, revue du CORIF, puis de la LPO Île-de-France.

 

> Téléchargez la liste actualisée des oiseaux d'Île-de-France

> Téléchargez la liste des oiseaux de France

Prenez la plume

Quand les oisillons prennent-ils leur envol ?

Prenez la plume

Est-ce que toutes les petites bêtes sont des insectes ?

Prenez la plume

Pourquoi les plantes sont-elles vertes ?

 

Question Réponses

Prenez la plume, la LPO Île-de-France répond à vos questions

 

 

image article
Faune sauve en détresse

La ligne téléphonique « Faune Sauvage en Détresse » est ouverte

Dorénavant, si vous êtes confrontés à un animal sauvage en situation de détresse (blessé ou affaibli), en plus des conseils sur notre site Web (https://lpo-idf.fr/?pg=do&sj=33&ar=232), vous pourrez contacter la LPO Île-de-France sur la ligne téléphonique suivante : 

01 53 58 58 35

Tout appel concernant la faune sauvage en détresse doit être adressé à cette ligne téléphonique ! Cette ligne est ouverte du lundi au jeudi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h.

 

ATTENTION : Pour rappel, un oisillon trouvé au sol n’est pas systématiquement en situation de détresse. Une phase d’apprentissage au sol est bien souvent un passage nécessaire dans la vie d’un oisillon et les parents sont en général en surveillance à distance. Si vous trouvez un oisillon bien emplumé au sol, il vous faut avant d’agir vérifier qu’il soit réellement en danger (sur une route ou à proximité de prédateurs évidents) ou blessé. Dans le premier cas,  il suffit de l’éloigner de la source de danger (maximum 30 mètres du l’emplacement où vous l’avez découvert) en le posant de préférence en hauteur (branche, buisson, balcon…) et surveillez dans les heures qui suivent que les parents reviennent s’en occuper. Dans le deuxième cas, contactez notre ligne téléphonique « Faune Sauvage en Détresse » au 01 53 58 58 35.

 

Vous pouvez également télécharger notre guide Oiseaux en détresse pour avoir plus de détails sur la marche à suivre pour la capture et la contention.

 

> Guide « Secourir un oiseau en détresse »

image article
Notre-Dame

Les faucons crécerelles de Notre-Dame

Après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame le 15 avril 2019, que sont devenus les faucons crécerelles qui s'apprêtaient à nicher sur la cathédrale ?
Une présence historique…

La présence des faucons crécerelles sur la cathédrale Notre-Dame est attestée au moins depuis 1840 par Zéphirin Gerbe (1810 – 1890). Pour autant, cette présence n’a pas été continue dans la mesure où, vers les années 1870, ils avaient disparu de Paris. En effet, Nérée Quépat (1845 – 1927), de son vrai nom René Paquet d'Hauteroche (le verlan ne date pas d’aujourd’hui…), fait part de sa surprise de voir un couple présent longuement dans les ruines du palais de Justice et la préfecture de Police après les incendies de la Commune. En soulignant le caractère exceptionnel de son observation, Quépat témoigne ainsi de la disparition des faucons crécerelles de Paris et avance que l’extension du tissu urbain en est la cause avec l’augmentation de la distance à parcourir pour aller se nourrir en banlieue. Les crécerelles ne sont revenues à Paris que vers le milieu du XXe siècle.

> Lire la suite...

image article
LE PASSER

Pour ses 50 ans, Le Passer devient une revue électronique

A partir de 2019, un numéro par an, avec une mise en ligne des articles au fur et à mesure de leur édition, sera publié avec une pagination continue. 

 

La création du Passer est subséquente à celle du Groupe Ornithologique Parisien (G.O.P) en 1966 qui, par la suite, fusionnera avec l'Association Parisienne Ornithologique (A.P.O) en 1982 pour donner naissance au Centre Ornithologique Ile-de-France (Corif). En 2018, le Corif fusionne à son tour avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) pour créer ainsi la délégation LPO Île-de-France.

 

Au départ, Le Passer était une simple revue sous forme de feuilles ronéotypées avec une dactylographie sur stencils et un tirage par ronéo. Très vite, le volume des articles devenu trop important pour continuer ainsi, la composition est devenue plus professionnelle, avec plusieurs changements de format et de la taille des caractères.

 

Le contenu, dès les premiers numéros, a fait la part belle aux synthèses régionales mais la publication d'articles sur des espèces rares est restée une constante ainsi que des petites études sur quelques espèces et des suivis réguliers de sites ou d’espèces à faibles effectifs. 

 

L'une des difficultés majeures, à laquelle les responsables du Passer ont sans cesse été confrontés, a été le maintien d'un rythme régulier de parution. En effet, les synthèses étant de plus en plus longues à rédiger, les relances des auteurs également de plus en plus fréquentes, le décalage entre le recueil des données et la publication des synthèses n'a cessé de s'agrandir pour devenir finalement rédhibitoire.

 

La mise en ligne des articles vise précisément à réduire cet intervalle de temps et conserver ainsi toute la pertinence des articles.

> Suivez ce lien pour accéder au Passer en ligne

image article
Végétation urbaine

Élagage et bonnes pratiques

Chaque printemps, la LPO Île-de-France est sollicitée pour des élagages réalisés en pleine saison de nidification. Or, à cette période, le standard est déjà bien occupé par les animaux blessés. Nous renseignons donc, le plus possible, les personnes pour qu’elles puissent agir à leur niveau afin de sensibiliser les acteurs locaux. Et bien souvent, la mobilisation locale s’avère efficace !

Période préconisée

En ville, les parcs municipaux ou privés, les jardins d'immeubles, les voies aménagées avec des arbres ou des arbustes sont autant d'habitats pour un grand nombre d'espèces d'insectes, d'oiseaux, voire de mammifères. Les roselières sont également des habitats précieux pour certaines espèces d'oiseaux qui s'y protègent ou y nichent. Préserver cette végétation est donc d'une grande importance pour le développement de la biodiversité urbaine. Nous recommandons donc de procéder aux élagages entre octobre et février : pour les plantes (métabolisme ralenti en hiver) et évidemment pour éviter de porter atteinte aux couvées d’oiseaux. Lors de vos travaux d’entretien, attention également aux autres espèces protégées (hérissons, crapauds, chauves-souris...) qui se cachent parfois sous des haies, des tas de feuilles, de bois ou dans les troncs creux.

 

> Lire la suite...

image article
Refuge LPO

Labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO

Ce 20 mars 2019, un partenariat a été signé entre la ville de Paris et la délégation LPO Île-de-France pour la labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO.

L’évènement s’est déroulé sur le Jardin Ver Têtu, autour d’une après-midi ouverte aux parisiens proposant plusieurs stands dont un sur les Refuges LPO, animée par Estelle Veyssière, Chargée de développement de la Vie associative. Deux stands de la Direction des espaces verts et de l’environnement de la ville proposaient la réalisation de mobiles "oiseaux" et la construction de nichoirs.

 

 

 

> Lire la suite...

image article
Creteil

Un nichoir pour Faucon crécerelle sur pylône

Le 20 décembre 2018, RTE a installé un nichoir sur un pylône d’une ligne 225 000 volts situé aux abords du parc départemental du lac de Créteil afin de favoriser la nidification d'un couple de Faucon crécerelle. Cette zone, entre espace vert et voie rapide, constitue, en effet, un terrain de chasse pour ce rapace. Un couple avait préalablement été repéré par le collectif du lac de Créteil, il y a quelques mois, dans le cadre d’un programme d’observation de la biodiversité dans le parc.

La LPO Île-de-France et les équipes RTE ont travaillé ensemble pour réaliser un nichoir adapté au pylône. Celui-ci a été orienté nord-est. 

Pendant l'installation du nichoir, un couple de Faucon crécerelle a d'ailleurs été observé en train de chasser...

> Lire la suite...

image article
Résultat d'une étude anglaise

Des prédateurs
pour la Perruche
à collier ?

Une étude parue dans la revue scientifique anglaise "British Birds" rapporte des prédations de Perruche à collier par certains rapaces.

Ces prédations auront-elles un effet sur le développement de la population de ces perruches de plus en plus présentes en Europe, en particulier dans ses grandes villes ?

Les prédateurs vont-ils adapter leur régime alimentaire ? Des observations faites à Londres et recueillies par les auteurs de l'étude pourraient le laisser penser.

> Lire la suite...

image article
Pesticides

Le Moineau friquet victime des néonicotinoïdes ?

On savait que les néonicotinoïdes étaient dangereux pour les abeilles. Une récente étude vient de montrer que les populations d'oiseaux sont nettement en déclin dans les zones de forte concentration d'imidaclopride, un des produits de cette famille d'insecticides.

L'étude, parue dans la revue Nature, indique que les néonicotinoïdes ont des effets néfastes sur de nombreuses espèces d'invertébrés qui n'étaient pas la cible prévue des traitements.

Bon nombre de ces invertébrés, précise l'étude, constituent la nourriture que les oiseaux privilégient pour élever leurs jeunes, et de nombreuses couvées sont ainsi mises en péril. Evidemment, les oiseaux insectivores durant toute leur existence sont également durement touchés.

Parmi les espèces qui seraient les plus concernées, on trouve l'Etourneau sansonnet, les hirondelles et le Moineau friquet. Le déclin de cette dernière espèce a été noté en Île-de-France aussi, motivant le Corif à lancer une enquête sur l'évolution de sa population.

Des mesures ?

En France, l'Assemblée nationale a voté un amendement stipulant "L’usage des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes est interdit à compter du 1er janvier 2016". Ce texte doit maintenant être approuvé par le Sénat qui n'est généralement pas très favorable à ce genre de mesure.

Dans l'exposé des motifs de cet amendement, on peut lire :

A la suite de l’action menée par la France pour que l’Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la commission européenne a restreint l’utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. La toxicité de l’imidaclopride est ainsi 7297 fois inférieure à celle du DDT. La corrélation est également établie en ce qui concerne l’impact du taux d’imidaclopride sur la population des invertébrés et des oiseaux. De plus, l’agence européenne de sécurité des aliments estime que deux de ces molécules « peuvent avoir une incidence sur le développement du système nerveux humain ».

C’est pourquoi, afin de protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l’environnement et la santé, il est proposé de prolonger l’action de la France par l’interdiction de ces substances dangereuses.

Espérons que ces vœux seront aussi entendus par l'Europe (pour le moins).

> En savoir plus (sur le site des Amis de la Terre)

Agir

Le Collectif des photographes
de la LPO-IDF

Les photographes mettent leur passion en commun, échangent leurs expériences, organisent ensemble des prises de vues, coordonnent leurs contributions à la photothèque de notre association, illustrent les sujets sur lesquels la LPO-IDF intervient...

Ecrivez à ile-de-france@lpo.fr
pour en savoir plus.

> Accédez à la photothèque

L'atlas des oiseaux nicheurs de Paris

La LPO-IDF a doté la capitale de l'ouvrage de référence qui lui manquait.
Aujourd'hui, dix ans après, notre association se lance à nouveau dans l'inventaire des oiseaux nicheurs de notre région en vue de la deuxième édition de l'atlas.

En savoir plus...

Les moineaux disparaissent-ils dans Paris ?

Dans de nombreuses capitales européennes, leur population est en déclin. L'enquête LPO-IDF cherche à savoir ce qu'il en est chez nous.

> En savoir plus sur l'enquête