Haut de page

Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Lérot

Un masque noir, une queue poilue et de grandes oreilles ? Venez découvrir le Lérot, l’espèce de ce mois !

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Observer
guideornitho

Recevez chez vous le Guide Ornitho et soutenez notre association.

Pour 38,40 euros port compris, recevez chez vous le Guide Ornitho de Peter J. Grant, Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterstom, aux éditions Delachaux et Niestlé, le guide d'identification de référence, conseillé par la LPO-IDF. Vous soutiendrez ainsi financièrement notre association.

> Télécharger le bon de commande

guideornitho

Vous pouvez commander l'Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris.

Pour 32 euros port compris, recevez le chez vous.

> Télécharger le bon de commande

Vous pouvez également l'acheter en ligne via le site helloasso.

Noter ses observations

Observer utile : fiches d'observation, d'homologation...

Participer à des études

L'Observatoire régional
des oiseaux communs

L'Atlas national des oiseaux nicheurs

L'Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris

Les faucons crécerelles de Paris

L'Enquête moineaux Corif/LPO

L'Enquête Moineau friquet

Et d'autres encore... Renseignez-vous.

Où observer les oiseaux

Les principaux sites
d'Ile-de-France

Balades et observations
dans la région
de Rambouillet

Le Groupe Local Rambouillet de la LPO-IDF a préparé des parcours qui vous permettront d'associer balades et observations naturalistes. Observations que vous n'oublierez pas, bien sûr, de lui transmettre !

Voici quatre parcours...

La galerie des espèces
du mois

Toutes les espèces présentées mois par mois sur le site de la LPO-IDF

Soutenez la Délégation régionale LPO Île-de-France
et participez à ses actions pour défendre la nature
en Île-de-France

Adhérez à la LPO pour partager vos connaissances
et émotions naturalistes et agir pour la protection
des oiseaux et des milieux qui les accueillent.
 
Vous pouvez adhérer par courrier ou en ligne.
https://www.lpo.fr/etre-acteur-participer/adherer-a-la-lpo

image article
Mission de Service civique

La LPO Île-de-France recherche des candidats pour le service civique : sensibilisation sur les consultations publiques et veille juridique

Dans le cadre du service civique, aux côtés du chargé d’études qui suit les dossiers juridiques, poste à pourvoir dès que possible
> Voir le détail de l'offre

Grippe Aviaire

Cas de grippe aviaire détectées en Ile-de-France

Depuis début juillet 2022, les cas d'Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) dans l'avifaune (et de manière inquiétante dans l'avifaune résidente) se multiplient principalement le long du littoral atlantique mais également dans les terres.
En Seine-et-Marne, 3 Bernaches du Canada prélevées mortes à Villeneuve-le-Comte par l'OFB début octobre ont été diagnostiquées positives à l'IAHP (H5N1). Il est à craindre que des situations identiques se reproduisent dans les 6 prochains mois.

Début octobre une première élévation du niveau de risque, de faible à modéré, vis à vis de l’IAHP, conduisait à la mise en place d’un ensemble de mesures renforcées de biosécurité dans les communes classées à risque (zones à risque prioritaire) notamment dans les 77 communes du département de Seine-et-Marne situées en bord de Seine.
Depuis la situation sanitaire ne cesse de se dégrader à l’échelle nationale ainsi qu’à l’échelle locale. Ainsi, au 2 novembre 2022, à l’échelle nationale, on dénombrait 86 foyers en élevage professionnels et basse-cours dont 3 foyers en Seine-et-Marne.
Le nombre de foyers d’IAHP continuant à progresser le niveau de risque épizootique est relevé de « modéré » à « élevé » sur l'ensemble du territoire métropolitain depuis le 11/11/2023.
Aussi, la direction générale de l'alimentation a transmis aux préfets une instruction demandant que les services de l'Etat et les structures concernées (Fédérations des chasseurs, Chambres d'agriculture, et la LPO) se coordonnent au mieux au sujet de la surveillance de l'IAHP dans l'avifaune sauvage et d’élevage et de ses conséquences.

Tout oiseau sauvage trouvé mort est aujourd’hui suspecté d’être porteur du virus responsable.
Afin de renseigner au mieux le public, la LPO répond aux questions les plus fréquemment posées (FAQ) sur cette maladie des oiseaux.

 

https://www.lpo.fr/la-lpo-en-actions/agir-pour-la-faune-en-detresse/faq-grippe-aviaire

 

 

image article
 Calendrier 2023

Souscrivez au calendrier 2023 de la LPO Île-de-France !

 

 

 

Chaque année, suite au concours photo, nous éditons un calendrier de belle qualité avec tous les événements de l’association : les grands moments associatifs, les journées de comptages, les jours dédiés à certaines espèces (chauve-souris, chouette…)

L’achat du calendrier permet d’aider à la pérennisation du concours photo et de soutenir la vie associative de la LPO IDF.

Alors n’hésitez pas à passer commande pour vous-même mais aussi à l'offrir autour de vous !

La précommande nous permet d’imprimer le nombre au plus juste de la demande.

Commande en ligne : https://bit.ly/3DuNZgw

Commande postale : http://bit.ly/3TERxkO

Pour voir ou revoir les photos : https://www.lpo-idf.fr/?pg=ch

 

image article
Faune en détresse

Alerte ! Épisodes caniculaires

 
En ce mois de juillet, les fortes températures laissent craindre un nouvel épisode caniculaire. Pendant ces épisodes de forte chaleur, la petite faune comme nous, souffre et les lieux pour s’hydrater et se rafraichir sont de plus en plus difficiles à trouver.

La chaleur écrasante représente un vrai danger pour la faune sauvage :

- Elle peut affaiblir les moins résistants.

- Le bitume peut monter à des températures pouvant provoquer des brûlures graves.

- Beaucoup d'oiseaux sont encore en pleine période de reproduction et les fortes chaleurs mènent parfois à l’asphyxie des oiseaux nichant sous les toits (ex : hirondelles et martinets). Les jeunes ont de plus tendance à se rapprocher du bord du nid afin de chercher de l’air et peuvent tomber au sol.

- La hausse des températures provoque un dessèchement des plantes, herbes et toute autre nourriture végétale.

 

Dans ces conditions, et pour ne pas engendrer un dépassement des capacités d’accueils de la faune en détresse dans de nombreux centres de sauvegarde, nous vous invitons à :

- Installer à l’ombre, dans les jardins ou sur les balcons, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau . Veillez à ce qu'il soit disposé dans un endroit dégagé où les animaux peuvent voir venir les éventuels prédateurs. Cette eau devra être renouvelée idéalement tous les matins aux heures fraîches afin d’éviter la propagation de maladies (multiplier les points d’eau) et la prolifération des moustiques. Pensez également à remplir les récipients en journée, s’ils sont vides

- Aménager votre jardin pour accueillir la petite faune . Vous pouvez laisser des bois morts et des herbes hautes, sous lesquels les températures seront moins chaudes. Une haie fera également le bonheur de la faune sauvage qui pourra se protéger de la chaleur.

 

Si vous trouvez un animal souffrant de la canicule, mettez l’animal en sécurité dans un carton que vous placerez dans une pièce calme, à température ambiante. Mettez un récipient d'eau dans le carton pour que l'animal puisse s'hydrater par lui-même. Contactez ensuite le centre de sauvegarde le plus proche ou la LPO de votre secteur.

image article
Ornithologie

Formation ornithologique : Théorie et pratique de l'ornithologie

La LPO Île-de-France ouvre son prochain cycle d'apprentissage à l'ornithologie en cours du soir ouvert à tous. Vous serez accompagnés et guidés tout au long de l'année dans la pratique de l'ornithologie pour ainsi identifier les espèces de la région au fil des saisons. 

Reconnaître un oiseau réside dans la méthodique reconstitution d’un puzzle aux éléments épars. Mais la pratique de l’ornithologie réclame aussi un socle de connaissances minimum. Il faut tenir compte de la morphologie, noter les différents comportements et attitudes...

Le cycle d'apprentissage se divise en deux niveaux. Le niveau 1 pour les débutants et le niveau 2 pour les stagiaires ayant déjà suivi le niveau 1 et les personnes ayant déjà une pratique de l'ornithologie (reconnaissance d'une vingtaine d'espèces à la vue et au chant). 

Ces formations vous permettront d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques, et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie.

Informations et inscriptions auprès de la LPO Île-de-France : 01.53.58.58.38.

Retrouvez toutes les informations sur cette formation en telechargeant les plaquettes ci-dessous.

 

Niveau 1 

Niveau 2 

image article
Refuge LPO

Inauguration du Refuge LPO de Villeneuve-le-Roi

Villeneuve-le-Roi, ville du Val-de-Marne aux "6 000 jardins", est un secteur intéressant pour la biodiversité "ordinaire". Allain Bougrain Dubourg a fait le déplacement pour venir inaugurer le Refuge LPO du parc de la mairie, le 22 juin 2022, aux côtés de l'équipe municipale et celle de la LPO Ile-de-France.

 

 

Le Refuge LPO comporte une zone de 2500 m² entièrement clôturée qui est laissée en libre évolution. Il sera complété ultérieurement par un parc boisé de 19 000 m². La LPO Ile-de-France a rédigé un plan de gestion du site sur 5 ans, afin d'optimiser l'accueil de la biodiversité. Des inventaires faunistiques et floristiques ont été réalisés au printemps.

Le parc comporte des boisements matures et de nombreux petits biotopes (muret de pierres sèches...). La nature y trouve sa place et les produits phytosanitaires sont bien sûr complètement abandonnés, conformément à la loi Labbé(1).

 

 

Le volet pédagogique n'a pas été oublié puisque le Refuge LPO sera accessible aux écoles et au public lors de séances "portes ouvertes" de sensibilisation à la nature et à la préservation de la biodiversité.

(1) Loi Labbé : loi n° 2014-110 du 6 février 2014 encadrant l’utilisation des pesticides sur l’ensemble du territoire national et s’appliquant aux espaces verts, voiries, jardins des particuliers. La loi Labbé interdit depuis le 1er janvier 2017, l’emploi des pesticides aux collectivités territoriales et a étendu cette interdiction le 1er janvier 2019 aux particuliers.

image article
Week-end Faucons

Venez découvrir les Faucons crécerelles du château de Vincennes ce week-end (18 et 19 juin 2022)

 

Traditionnellement, nous consacrons le 3 ème week-end de juin à montrer aux parisiens, aux touristes et tous les passionnés d'oiseaux ou les simples curieux la vie secrète des faucons parisiens.

 

Un week-end Faucons

Cette année, nous invitons, les 18 et 19 juin 2022, le public a venir nous rejoindre autour du château de Vincennes pour que les membre du groupe Faucons puissent présenter la colonie de crécerelles qui s'est installée, depuis plusieurs années, dans les différentes cavités présentes dans le châteaux.

 

Un stand sera installé en face du pavillon du roi en bordure de l'av. Carnot, côté bois. A l'aide de longues-vues, des animateurs passionnés du groupe Faucons feront découvrir au public l'activité des adultes... ou l'envol des jeunes. Plusieurs visites seront organisées pour repérer tous les couples de Faucon crécerelle qui ont niché cette année sur le château de Vincennes.

 


 

L'enquête faucons de la LPO Île-de-France

Depuis 1987, l'enquête faucons permet notamment de recenser le nombre de couples de Faucons crécerelle nichant simultanément dans Paris. Cet oiseau fréquente aussi bien les grands monuments que les immeubles d'habitation. Depuis cette date, de nouveaux couples sont découverts chaque année et, aujourd'hui, plus de 100 emplacements connus ont été occupés au moins une fois par des couples de Faucon crécerelle pour leur reproduction.

 

 

 

image article
Connaissance naturaliste

Un partenariat pour la connaissance naturaliste entre l’aéroport Paris-Orly et la LPO

 
Un partenariat voit le jour entre l’aéroport de Paris-Orly et la LPO. Il porte sur la mise en œuvre d’un échange de connaissances, de données naturalistes sur l'emprise aéroportuaire et aux abords de l'aéroport ainsi que d’expertises-conseils sur l’aéroport.

Les aéroports étant des espaces naturellement protégés, ils peuvent constituer des réserves de biodiversité. Ces espaces aéroportuaires abritent une faune et une flore, spécialement des espèces liées aux milieux agricoles, et constituent un réseau potentiel fournisseur de données biologiques.

Cette convention de 3 ans permettra à la LPO-IDF de disposer de données naturalistes relevées dans l’enceinte de l’aéroport et à l’aéroport de Paris-Orly de mieux comprendre les dynamiques et les déplacements des espèces sur le site et ses alentours.

L’aéroport de Paris-Orly pourra également solliciter la LPO-IDF pour des études et/ou des expertises-conseils spécifiques sortant du cadre de l’échange de données.

Ce partenariat inédit sur l’aéroport de Paris-Orly, pose les modalités selon lesquelles :

  • L’aéroport et la LPO mettent en œuvre une collaboration pour le recueil et diffusion des connaissances naturalistes ;

 

  • la LPO-IDF sera autorisée à accéder à l'emprise domaniale de Paris-Orly pour des relevés de la faune et de la flore en lien avec des projets d'études périphériques ;

 

  • le Groupe ADP pourra bénéficier de la connaissance, de l'expertise et du conseil de la LPO-IDF sur les pratiques mises en œuvre par l'aéroport dans le cadre d'aménagements sur la biodiversité et sujets associés ;

 

  • la LPO-IDF pourra participer à l'analyse du risque animalier sur les comportements aviaires à Paris-Orly ;

 

  • la LPO-IDF et l’aéroport Paris-Orly interviendront dans des instances représentatives locales ou régionales pour témoigner des actions mises en œuvre ;

 

  • la LPO-IDF pourra procéder à des publications d'articles scientifiques sur les données mutuellement transmises pour enrichir celles des Atlas des oiseaux nicheurs ;

 

  • la LPO-IDF et l’aéroport Paris-Orly proposeront et participer à des opérations de valorisation et de communications sur les informations collectées par les 2 parties sur la biodiversité, telles que les écoles, la Maison de l'Environnement du Groupe ADP, etc.
image article
A Paris, trois moineaux sur quatre ont disparu

Comprendre pourquoi, savoir quoi faire.

Deux expositions, une conférence, une rencontre sont organisées fin mars prochain à Paris à l’occasion de la Journée Internationale du Moineau.


Entre 2003 et 2016, la population de moineaux domestiques à Paris a chuté de 72 % : trois moineaux sur quatre ont disparu. Enclin à s’établir dans nos villes, le phénomène inquiète d’autant plus que ce déclin laisse penser que c’est son environnement immédiat, donc le nôtre, qui est affecté.


Les causes principales sont la disparition des sites de nidification (surtout à cause des rénovations de bâtiments) et l'appauvrissement de la ressource alimentaire (disparition des plantes à graines et des insectes).


C'est ce que démontrent le comptage annuel réalisé par la LPO depuis presque vingt ans et l'étude des colonies de moineaux menée depuis trois ans. Il faut donc que les moineaux (et la biodiversité en général) soient mieux pris en compte dans les travaux de rénovation et les constructions nouvelles. Il convient également de revégétaliser la ville. Cela implique de nombreux acteurs.


Pour sensibiliser le public et les professionnels du bâtiment et de l’habitat, la LPO-IDF propose, en partenariat avec l’École nationale supérieure d’architecture Paris-La Villette (ENSAPLV) et l’Académie du Climat, et avec le soutien de la Mairie de Paris, deux expositions, une conférence et une rencontre qui donnent des explications à cette chute
spectaculaire et proposent des pistes pour redresser la situation.


La première exposition aura lieu à l’ENSAPLV du mardi 15 mars au jeudi 24 mars. Elle sera plus particulièrement tournée vers les architectes et les professionnels du bâtiment et de l’habitat et présentera, à côté d’exemples de réflexions et de réalisations, des travaux d’étudiants qui ont conçu des nichoirs en béton en gardant à l’esprit autant leur efficacité que leur intérêt architectural.


ENSAPLV
144, avenue de Flandre 75019 Paris
Exposition du 15 au 24 mars
Du lundi au vendredi de 10 h à 19 h, samedi de 10 h à 18 h, fermé le dimanche
Entrée libre
Métro Crimée
Vernissage le 15 mars à partir de 17 h 30


La deuxième exposition aura lieu à l’Académie du Climat du mardi 22 mars au dimanche 27 mars. S’adressant à tous les publics, elle donnera des idées à tout un chacun sur la manière de protéger les moineaux, développer ses populations, et au travers de ces actions,
développer la biodiversité dont nous avons tous besoin.


Cette exposition sera accompagnée d’une conférence gratuite et sur inscription qui se tiendra le samedi 26 à 15 heures à l’Académie du Climat, elle-même suivie par une rencontre avec les personnes, volontaires bénévoles, qui participent aux études que mènent la LPO sur le Moineau domestique depuis 2003.


Académie du Climat
2, Place Baudoyer 75004 Paris
Exposition du 22 au 27 mars de 11 h à 19 h
Conférence le samedi 26 mars à 15 h
Rencontre avec les observateurs le samedi 26 mars à 17 h
Entrée libre

Un appel à don est mis en place durant toute cette campagne de sensibilisation pour nous permettre de financer des actions concrètes et efficaces pour protéger le moineau :

  • Enquête moineaux (comptages et études des colonies),
  • Recherches sur les nichoirs et les solutions architecturales avec mise au point de prototypes, expositions sur le Moineau et son habitat (bâti, végétation...),
  • Actions de sensibilisation des professionnels du bâtiment, de gestionnaires, d'habitants, d'étudiants et d'élèves, réseau de surveillance des chantiers...
image article
 Ornithologie

La Perruche à collier et la biodiversité en Île-de-France

 

 

Situation générale et historique

La Perruche à collier (Psittacula krameri) est une espèce originaire de la zone subtropicale, de l’Afrique de l’ouest au sous-continent indien dont principalement la sous-espèce indienne a longtemps fait l’objet d’une importation légale.

De nombreux individus se sont échappés et se sont acclimatés dans de nombreuses grandes villes européennes (Londres, Bruxelles, Amsterdam, Barcelone, Madrid, Rome, etc.).

En France on trouve des populations des Perruche à collier à Lille, Marseille, Nice, Toulouse, Montpellier, Nancy, etc. (Issa et Muller 2015)

Pour l’Île-de-France, les évènements fondateurs de la populations actuelles se sont passés principalement dans les années 90 (même s’il y avait déjà des cas de reproduction à partir des années 70) dans les aéroports d’Orly et Roissy- Charles de Gaulle. (Clergeau 2009 ). Le premier couple nicheur dans Paris a été trouvé en 2008. Il est très difficile d’en estimer la population : elle était donnée pour 5000 individus en 2015 (Malher et al. 2020) et doit dépasser 8000 individus en 2021.

 

> Lire la suite...

LPO Île-de-France

Tout ce que vous avez voulu savoir sur le métier d'animateur nature

image article
Sorties Nature

Annulation des animations sur la RNR du Bassin de la Bièvre

Suite à des dégradations au niveau de l'observatoire, nous ne sommes pas en mesure d'animer les prochaines activités, notamment la porte-ouverte du dimanche 9 janvier.

Nous nous excusons pour ce contre temps et nous espérons pouvoir vous accueillir prochainement.

image article
Protection des moineaux

Quartiers Moineaux

Avec l'opération quartiers moineaux, la Mairie de Paris et la LPO expérimentent pour sauver les moineaux.

Pour soutenir des colonies de moineaux qui ont été repérées grâce à l'étude que mène la LPO-IDF sur les colonies de moineaux de Paris, les opérations Quartier Moineaux vont permettre de disposer des nichoirs et encourager la plantation de plantes à graines et de plantes qui vont attirer les insectes dans trois quartiers de Paris, dans les 13e, 14e et 18e arrondissements.

Dans ces quartiers, la Mairie de Paris va installer des nichoirs sur des bâtiments qui dépendent d'elle. Des nichoirs ont été également distribués à des habitants des quartiers concernés qui se sont portés candidats pour les installer sur leurs immeubles.

Dans les deux cas, les bâtiments concernés ont été sélectionnés pour correspondre au mieux aux conditions de succès de la colonie. L'emplacement des nichoirs, la proximité de buissons qui peuvent servir d'abri aux moineaux et la proximité de sources de nourriture comme les plantes à graines ou attirant les insectes ont en particulier été prises en compte.

Transmettez vos observations

Cette opération est menée à titre expérimental dans l'espoir de l'étendre l'année suivante à d'autres quartiers, en tenant compte des résultats obtenus en 2022.

Vous pouvez contribuer à l'évaluation des résultats en nous faisant parvenir les observations de moineaux que vous pourrez faire dans les quartiers concernés (il seront signalés par des panneaux spécifiques).

Pour cela, vous pouvez remplir un formulaire en suivant le lien ci-dessous :

>Transmettre des observations dans un Quartier Moineaux

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'enquête que mène la LPO-IDF sur les moineaux de Paris depuis 2003, cliquez ici.

image article
Formation ornithologique

Théorie et pratique de l'ornithologie

 

 

 

 

 

La LPO Île-de-France ouvre son prochain cycle d'apprentissage à l'ornithologie en cours du soir ouvert à tous. Vous serez accompagnés et guidés tout au long de l'année dans la pratique de l'ornithologie pour ainsi identifier les espèces de la région au fil des saisons. 

Reconnaître un oiseau réside dans la méthodique reconstitution d’un puzzle aux éléments épars. Mais la pratique de l’ornithologie réclame aussi un socle de connaissances minimum. Il faut tenir compte de la morphologie, noter les différents comportements et attitudes...

Le cycle d'apprentissage se divise en deux niveaux. Le niveau 1 pour les débutants et le niveau 2 pour les stagiaires ayant déjà suivi le niveau 1 et les personnes ayant déjà une pratique de l'ornithologie (reconnaissance d'une vingtaine d'espèces à la vue et au chant). 

Ces formations vous permettront d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques, et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie.

Informations et inscriptions :

Auprès de la LPO Île-de-France : 01.53.58.58.38.

Retrouvez toutes les informations sur cette formation en telechargeant les plaquettes ci-dessous.

 

Module Théorie et Pratique de l'Ornithologie ­ Niveau 1

Module Théorie et Pratique de l'Ornithologie ­ Niveau 2

image article
Refuge LPO

Les jardins du ministère de la Transition écologique deviennent un Refuge LPO

 

Mercredi 19 mai, Barbara Pompili, Bérangère Abba et Allain Bougrain Dubourg ont inauguré un Refuge LPO au jardin de l’hôtel de Roquelaure, siège du Ministère de la Transition écologique dans le 7e arrondissement de Paris.

 

 

Pour la 15ème édition de la Fête de la Nature, le ministère de la Transition écologique a donc officiellement rejoint le réseau des Refuges LPO qui fête ses 100 ans en 2021 ! 

Hirondelles de fenêtre

Une Tour à hirondelles pour l'Arc de triomphe du Carrousel

Alertés par les médias qui annonçaient la future rénovation de l'Arc de Triomphe du Carrousel, nous avions pris contact en octobre 2018 avec la Direction du patrimoine architectural et des jardins du Louvre.

 

Protéger les hirondelles des futurs travaux

L'arc héberge en effet, depuis au moins 1846*, une colonie d'Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum), une vingtaine de couples ces dernières années, et les travaux de rénovation vont s'étaler sur une durée plus longue qu'une saison de reproduction. Il est impossible d'empêcher cette rénovation, il faut donc l'accompagner.
Une première réunion de prise de contact, présentation de l'espèce et de sa biologie, première discussion sur les solutions possibles, a eu lieu en novembre 2018. L'accueil a été tout à fait positif et le principe de tout faire pour faciliter la survie de la colonie a été acté immédiatement. En fait, nous travaillons en bonne intelligence, depuis quelques temps déjà, avec la direction du Louvre.

32 nids pour les hirondelles

L'accord s'est donc fait rapidement autour de la pose, au moins provisoire, d'une tour à hirondelles (un pylone surmonté d'un toit pour abriter les nids et qui culmine à 4,30 m) équipée de deux hauts-parleurs, alimentés à l'énergie solaire, diffusant des chants d'hirondelles.

Quelques réunions et visites de chantier ont permis ensuite de préciser les détails de l'opération, en particulier la localisation de la tour. Il importait en effet que celles-ci soit le plus proche possible de l'arc et dans une zone dépourvue d'obstacle, permettant un envol et une arrivée directs des hirondelles.

La pose, prévue pour fin mars 2020 (avant le retour de migration des premières hirondelles), a dû être reportée d'un an pour des raisons techniques, ce qui n'a eu aucune incidence car aucun travaux n'ont affecté la zone des nids en 2020.
La mise en service de la tour a eu lieu le 25 mars 2021 : il ne reste plus qu'à attendre les hirondelles qui ne sont pas loin... Et si cette tour a été mise en place deux ans avant le démarrage des travaux, c'est pour que les hirondelles s'habituent à cet abri et qu'elles l'occupent effectivement quand la restauration démarrera en 2023.

 

* Cette colonie d'Hirondelle de fenêtre sous l'Arc de triomphe du Carrousel est mentionnée par Victor Hugo dans son Journal de ce que j'apprends chaque jour : « Il y a sous la voûte de l'arc du Carrousel une multitude de nids d'hirondelles. Le matin, elles se perchent avec des cris joyeux sur les statues des soldats de la Grande Armée. » (6 août 1846)

image article
Ornithologie

L'atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris est paru

 

Dix ans après celui consacré à Paris intra muros, le champ d’études de notre nouvel atlas s’est bien agrandi ! En effet, cet atlas couvre 814 km² contre 87 km² pour le précédent.

 

 

 

 

Vous pouvez le commander en téléchargeant ce bon de commande, vous pouvez également l'acheter en ligne.

 

Vous pourrez récupérer vos achats (pensez également à vous procurer notre calendrier 2021) à notre local de la LPO Île-de-France, dans le parc Monsouris. Mais, avec les restrictions liées au Covid, les horaires d'ouvertures nos bureaux sont restreints et l'accès est limité à 6 personnes par heure.... Merci d'indiquer vos heure de passage dans nos locaux situés au 26 boulevard Jourdan, dans le Parc Montsouris, 75014 Paris en remplissant ce formulaire.

 

A cette occasion, Frédéric Malher, délégué régional de la LPO Île-de-France, présentera l’évolution des populations d’oiseaux dans la capitale dans une visioconférence le 2 décembre 2020. Sont-elles en diminution ou au contraire en augmentation ? Peut-être serez-vous surpris ?

Si vous ne pouvez pas assister en direct à cette conférence, un enregistrement, le 18 novembre 2020, d'une première session est en ligne sur la chaine YouTube de Paris-Nature.

 

Prenez la plume

La vie du Hérisson en hiver

 

 

 

 

 

image article
A l'heure des oiseaux

Extension du domaine de la lutte

 Les règles sanitaires vont s’assouplir dès ce week-end et nous allons pouvoir agrandir et allonger nos zones de prospection.

  
Comme nous sommes nombreux à continuer de télétravailler et que nous avons découverts des zones insoupçonnées de biodiversité dans notre km, nous vous proposons de continuer le protocole à l’heure des oiseaux durant le mois de décembre.  
Les règles restent les mêmes, une saisie par formulaire, un rayon d’1km de chez soi, 1h de balade et toujours le même code “heure_oiseaux”.  

Pour toutes vos autres observations, nous vous invitons à utiliser à la saisie par formulaire, sans ajouter de code étude.  

 

Dès le 1er décembre, le protocole SHOC commence, si vous avez un carré STOC ou si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à revenir vers le muséum : shoc@mnhn.fr 
Le protocole SHOC est disponible ici 

 

Belles observations à tous ! 

Prenez la plume

Pourquoi l'année du hérisson à la LPO ?

 

Prenez la plume

Comment les plantes se déplacent-elles ?

image article
ornithologie

Mise à jour de la liste des espèces et des sous-espèces d'oiseaux d'Île-de-France

Cette liste des 367 espèces d'oiseaux et de leurs sous-espèces connues en Île-de-France est une mise à jour (au 1er janvier 2020) de celle parue dans Les Oiseaux d'Île-de-France (Le Maréchal et al., 2013). Elle suit la nouvelle liste des Oiseaux de France (LOF) établie par la Commission de l’avifaune française (CAF, 2020) pour le classement des taxons (espèces et sous-espèces) dans les catégories A, B et C. La CAF qui suivait une liste européenne jusqu'en 2018, a choisi de suivre la liste mondiale de l'International Ornithological Committee.


https://www.worldbirdnames.org/
https://en.wikipedia.org/wiki/International_Ornithologists%27_Union

 

Colonnes et statuts

Lorsqu'il n'y a pas de preuves formelles qu’une sous-espèce ait été identifiée dans notre région, alors que sa présence y est probable de par sa répartition en France, un point d’interrogation précède le nom scientifique. Lorsque qu'il n'y a aucune information sur le statut subspécifique, l’expression : "appartenance subspécifique inconnue" a été utilisée.

- Les colonnes 1 et 2 permettent de classer la liste selon les recommandations de la Commission de l'Avifaune Française (CAF, 2020). La colonne 1 pour les espèces seules, la colonne 2 pour les espèces et sous-espèces.
- La colonne 3 précise les catégories A, B et C de la LOF. Catégorie A (origine naturelle des individus et des populations concernés, taxon observé au moins une fois depuis le premier janvier 1950), B (origine naturelle mais taxon pas observé après le 1er janvier 1950), C (individus d’origine naturelle appartenant à une population maintenant établie à l’état sauvage mais qui dérive d’individus échappés de captivité ou introduits).
- La colonne 4 donne respectivement les noms scientifiques et les descripteurs (autorités) du taxon (le descripteur est entre parenthèses quand le nom scientifique a changé depuis la première description), la colonne 5, les noms vernaculaires.
- Les colonnes 6, 7, 8, 9 et 10 fournissent le statut biologique réduit selon la codification utilisée dans les Oiseaux d'Île-de-France et reprise ci-dessous. La colonne 6 reprend les estimations d'effectifs nicheurs de L'Atlas des oiseaux nicheurs d'Île-de-France (2017).


Détail des statuts

N : espèce nicheuse
NS : espèce nicheuse dont la majorité de la population est considérée comme sédentaire
M : espèce observée en migration
H : espèce hivernante (séjour d'au moins 15 jours entre le 15 décembre et le 15 février)
S : sédentaire
O : espèce nicheuse occasionnelle ou qui ne niche pas tous les ans
TR : très rare, de 1 à 20 couples
R : rare, de 21 à 200 couples
PC : peu commun, de 201 à 2000 couples
C : de 2001 à 20 000 couples
TC : de 20 001 couples à 100 000 couples et plus

 

Les 2 colonnes suivantes donnent le statut migrateur et hivernant selon la codification ci-dessous.
Statut migrateur et/ou hivernant
O : occasionnel
TR : très rare, de 1 à 50 ind.
R : rare, de 51 à 500 ind.
PC : peu commun, de 501 à 5 000 ind.Fichier  
C : commun, de 5 001 à 50 000 ind.
TC : très commun, de 50 001 à 250 000 ind. et plus
- La colonne "XIXe siècle" rappelle les espèces qui n’ont pas été revues depuis la fin de ce siècle en Île-de-France.
- La dernière colonne concerne les espèces introduites ou échappées de captivité, mais faisant partie de la Liste officielle des Oiseaux de France en catégorie C (espèces capables de maintenir des populations viables sans apport supplémentaire d’origine humaine).


Statistique

 La liste des oiseaux d'Île-de-France 2020 comprend 155 espèces nicheuses rares ou régulières et 31 nicheuses occasionnelles.


Références bibliographiques

- Atlas des oiseaux nicheurs d'Île-de-France 2009-2014 (AON IDF, 2017). CORIF ; 203 pages.
- Le Maréchal P., Laloi D. et Lesaffre G. (2013). Les oiseaux d'Île-de-France. Nidification, migration, hivernage. CORIF-Delachaux et Niestlé, Paris, 512 pages.
- CAF (2020). Liste officielle des Oiseaux de France - version 2020 (catégories A, B et C). Ornithos 27-3 : 170-185.
- Rapports du Comité d'Homologation Régional publiés dans Le Passer, revue du CORIF, puis de la LPO Île-de-France.

 

> Téléchargez la liste actualisée des oiseaux d'Île-de-France

> Téléchargez la liste des oiseaux de France

Prenez la plume

Quand les oisillons prennent-ils leur envol ?

Prenez la plume

Est-ce que toutes les petites bêtes sont des insectes ?

Prenez la plume

Pourquoi les plantes sont-elles vertes ?

 

Question Réponses

Prenez la plume, la LPO Île-de-France répond à vos questions

 

 

image article
Notre-Dame

Les faucons crécerelles de Notre-Dame

Après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame le 15 avril 2019, que sont devenus les faucons crécerelles qui s'apprêtaient à nicher sur la cathédrale ?
Une présence historique…

La présence des faucons crécerelles sur la cathédrale Notre-Dame est attestée au moins depuis 1840 par Zéphirin Gerbe (1810 – 1890). Pour autant, cette présence n’a pas été continue dans la mesure où, vers les années 1870, ils avaient disparu de Paris. En effet, Nérée Quépat (1845 – 1927), de son vrai nom René Paquet d'Hauteroche (le verlan ne date pas d’aujourd’hui…), fait part de sa surprise de voir un couple présent longuement dans les ruines du palais de Justice et la préfecture de Police après les incendies de la Commune. En soulignant le caractère exceptionnel de son observation, Quépat témoigne ainsi de la disparition des faucons crécerelles de Paris et avance que l’extension du tissu urbain en est la cause avec l’augmentation de la distance à parcourir pour aller se nourrir en banlieue. Les crécerelles ne sont revenues à Paris que vers le milieu du XXe siècle.

> Lire la suite...

image article
LE PASSER

Pour ses 50 ans, Le Passer devient une revue électronique

A partir de 2019, un numéro par an, avec une mise en ligne des articles au fur et à mesure de leur édition, sera publié avec une pagination continue. 

 

La création du Passer est subséquente à celle du Groupe Ornithologique Parisien (G.O.P) en 1966 qui, par la suite, fusionnera avec l'Association Parisienne Ornithologique (A.P.O) en 1982 pour donner naissance au Centre Ornithologique Ile-de-France (Corif). En 2018, le Corif fusionne à son tour avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) pour créer ainsi la délégation LPO Île-de-France.

 

Au départ, Le Passer était une simple revue sous forme de feuilles ronéotypées avec une dactylographie sur stencils et un tirage par ronéo. Très vite, le volume des articles devenu trop important pour continuer ainsi, la composition est devenue plus professionnelle, avec plusieurs changements de format et de la taille des caractères.

 

Le contenu, dès les premiers numéros, a fait la part belle aux synthèses régionales mais la publication d'articles sur des espèces rares est restée une constante ainsi que des petites études sur quelques espèces et des suivis réguliers de sites ou d’espèces à faibles effectifs. 

 

L'une des difficultés majeures, à laquelle les responsables du Passer ont sans cesse été confrontés, a été le maintien d'un rythme régulier de parution. En effet, les synthèses étant de plus en plus longues à rédiger, les relances des auteurs également de plus en plus fréquentes, le décalage entre le recueil des données et la publication des synthèses n'a cessé de s'agrandir pour devenir finalement rédhibitoire.

 

La mise en ligne des articles vise précisément à réduire cet intervalle de temps et conserver ainsi toute la pertinence des articles.

> Suivez ce lien pour accéder au Passer en ligne

image article
Végétation urbaine

Élagage et bonnes pratiques

Chaque printemps, la LPO Île-de-France est sollicitée pour des élagages réalisés en pleine saison de nidification. Or, à cette période, le standard est déjà bien occupé par les animaux blessés. Nous renseignons donc, le plus possible, les personnes pour qu’elles puissent agir à leur niveau afin de sensibiliser les acteurs locaux. Et bien souvent, la mobilisation locale s’avère efficace !

Période préconisée

En ville, les parcs municipaux ou privés, les jardins d'immeubles, les voies aménagées avec des arbres ou des arbustes sont autant d'habitats pour un grand nombre d'espèces d'insectes, d'oiseaux, voire de mammifères. Les roselières sont également des habitats précieux pour certaines espèces d'oiseaux qui s'y protègent ou y nichent. Préserver cette végétation est donc d'une grande importance pour le développement de la biodiversité urbaine. Nous recommandons donc de procéder aux élagages entre octobre et février : pour les plantes (métabolisme ralenti en hiver) et évidemment pour éviter de porter atteinte aux couvées d’oiseaux. Lors de vos travaux d’entretien, attention également aux autres espèces protégées (hérissons, crapauds, chauves-souris...) qui se cachent parfois sous des haies, des tas de feuilles, de bois ou dans les troncs creux.

 

> Lire la suite...

image article
Refuge LPO

Labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO

Ce 20 mars 2019, un partenariat a été signé entre la ville de Paris et la délégation LPO Île-de-France pour la labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO.

L’évènement s’est déroulé sur le Jardin Ver Têtu, autour d’une après-midi ouverte aux parisiens proposant plusieurs stands dont un sur les Refuges LPO, animée par Estelle Veyssière, Chargée de développement de la Vie associative. Deux stands de la Direction des espaces verts et de l’environnement de la ville proposaient la réalisation de mobiles "oiseaux" et la construction de nichoirs.

 

 

 

> Lire la suite...

image article
Creteil

Un nichoir pour Faucon crécerelle sur pylône

Le 20 décembre 2018, RTE a installé un nichoir sur un pylône d’une ligne 225 000 volts situé aux abords du parc départemental du lac de Créteil afin de favoriser la nidification d'un couple de Faucon crécerelle. Cette zone, entre espace vert et voie rapide, constitue, en effet, un terrain de chasse pour ce rapace. Un couple avait préalablement été repéré par le collectif du lac de Créteil, il y a quelques mois, dans le cadre d’un programme d’observation de la biodiversité dans le parc.

La LPO Île-de-France et les équipes RTE ont travaillé ensemble pour réaliser un nichoir adapté au pylône. Celui-ci a été orienté nord-est. 

Pendant l'installation du nichoir, un couple de Faucon crécerelle a d'ailleurs été observé en train de chasser...

> Lire la suite...

image article
Résultat d'une étude anglaise

Des prédateurs
pour la Perruche
à collier ?

Une étude parue dans la revue scientifique anglaise "British Birds" rapporte des prédations de Perruche à collier par certains rapaces.

Ces prédations auront-elles un effet sur le développement de la population de ces perruches de plus en plus présentes en Europe, en particulier dans ses grandes villes ?

Les prédateurs vont-ils adapter leur régime alimentaire ? Des observations faites à Londres et recueillies par les auteurs de l'étude pourraient le laisser penser.

> Lire la suite...

Agir

Le Collectif des photographes
de la LPO-IDF

Les photographes mettent leur passion en commun, échangent leurs expériences, organisent ensemble des prises de vues, coordonnent leurs contributions à la photothèque de notre association, illustrent les sujets sur lesquels la LPO-IDF intervient...

Ecrivez à ile-de-france@lpo.fr
pour en savoir plus.

> Accédez à la photothèque

L'atlas des oiseaux nicheurs de Paris

La LPO-IDF a doté la capitale de l'ouvrage de référence qui lui manquait.
Aujourd'hui, dix ans après, notre association se lance à nouveau dans l'inventaire des oiseaux nicheurs de notre région en vue de la deuxième édition de l'atlas.

En savoir plus...

Les moineaux disparaissent-ils dans Paris ?

Dans de nombreuses capitales européennes, leur population est en déclin. L'enquête LPO-IDF cherche à savoir ce qu'il en est chez nous.

> En savoir plus sur l'enquête

La Mairie de Paris, en partenariat avec la LPO-IDF, expérimente la mise en place de nichoirs et d'autres mesures dans le cadre des « Quartiers Moineaux ».

> En savoir plus sur les Quartiers Moineaux

> Transmettre vos observations dans un Quartier Moineaux