Haut de page

Saisir vos observations
L'espèce du mois

Engoulevent d'Europe

Il ne nous rend visite qu’en été. Cet « avaleur de vent » chasse la nuit, le bec grand ouvert.

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Observer
guideornitho

Recevez chez vous le Guide Ornitho et soutenez notre association.

Pour 38,40 euros port compris, recevez chez vous le Guide Ornitho de Peter J. Grant, Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterstom, aux éditions Delachaux et Niestlé, le guide d'identification de référence, conseillé par la LPO-IDF. Vous soutiendrez ainsi financièrement notre association.

> Télécharger le bon de commande

Noter ses observations

Observer utile : fiches d'observation, d'homologation...

Participer à des études

L'Observatoire régional
des oiseaux communs

L'Atlas national des oiseaux nicheurs

L'Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris

Les faucons crécerelles de Paris

L'Enquête moineaux Corif/LPO

L'Enquête Moineau friquet

Et d'autres encore... Renseignez-vous.

Où observer les oiseaux

Les principaux sites
d'Ile-de-France

Balades et observations
dans la région
de Rambouillet

Le Groupe Local Rambouillet de la LPO-IDF a préparé des parcours qui vous permettront d'associer balades et observations naturalistes. Observations que vous n'oublierez pas, bien sûr, de lui transmettre !

Voici quatre parcours...

La galerie des espèces
du mois

Toutes les espèces présentées mois par mois sur le site de la LPO-IDF

Soutenez la Délégation régionale LPO Île-de-France
et participez à ses actions pour défendre la nature
en Île-de-France

Adhérez à la LPO pour partager vos connaissances
et émotions naturalistes et agir pour la protection
des oiseaux et des milieux qui les accueillent.
 
Vous pouvez adhérer par courrier ou en ligne.
https://www.lpo.fr/etre-acteur-participer/adherer-a-la-lpo

image article
Sorties nature

Reprise des sorties nature sous conditions

Après un arrêt de plus de deux mois de nos activités, la LPO Île-de-France propose à l’ensemble des bénévoles, animateurs, organisateurs, inventorieurs des recommandations de reprise de leurs activités de manière raisonnée et responsable à partir du 2 juin 2020, sous réserve de l'évolution des consignes gouvernementales

 

 

Les gestes barrières et les mesures de distanciation physique

Les participants ne doivent pas se serrer la main ou s'embrasser pour se saluer, ni faire d'accolade ; ils doivent conserver une distance physique d'au moins 1 mètre entre eux.

Chaque participant doit posséder et porter un masque de protection et du gel hydroalcoolique.

Chaque participant ne doit utiliser que son matériel personnel (pas de prêt de matériels d'observation ou d'ouvrages d’identification…).

L’organisation

Les inscriptions aux sorties sont obligatoires afin de respecter le nombre maximum de 9 personnes, sans compter l'animateur, et de pouvoir mettre en place un suivi en cas de contamination de l'une d'entre elles.

Si le nombre d’inscriptions aux activités dépasse 9, plusieurs groupes de 10 personnes, animateurs compris, peuvent être organisés au cas où il y a plusieurs animateurs.

Les sorties, sans limitation de durée et en extérieur, ne sont accessibles que si elles ont lieu à moins de de 100 km du domicile des participants, sans attestation. Notez que la restriction de distance ne s'applique pas si vous vous déplacez dans votre département d'habitation.

En cas d'organisation d'un pique-nique, les mesure de distanciation physique demeurent applicables.

Les transports

Les transports individuels ou par foyer sont conseillés.

Les transports en commun sont à éviter dans la mesure du possible. Le port du masque y est obligatoire et l'utilisation des transports en commun en semaine ne peut se faire qu'en dehors des horaires de pointe : 6h30 - 9h30 et 16h00 - 19h00.

Le covoiturage

La LPO Île-de-France n'organise aucun covoiturage. En tout état de cause, il est à éviter sauf pour les personnes vivant sous le même toit. S'il n'y a pas d’autres solutions, la limitation est de 2 personnes maximum par véhicule.

Que faire des masques après la sortie nature ?

Les masques ne doivent pas être jetés n’importe comment, et encore moins dans la nature. En effet, ces déchets doivent eux aussi respecter les mesures barrières. Il faut ainsi les placer dans un premier sac disposant d'un système de fermeture fonctionnel. Une fois que celui-ci est rempli, il faut bien le fermer et attendre 24 h avant de le mettre dans un sac poubelle pour ordures ménagères. En aucun cas, ces objets ne peuvent se retrouver dans la poubelle des déchets recyclables.

 

Prenez la plume

Pourquoi les plantes sont-elles vertes ?

 

image article

 

ROP

Report des Rencontres ornithologiques de printemps

 

Le Conseil territorial (CT), au cours de sa dernière réunion en visioconférence, a décidé de reporter les Rencontres ornithologiques de printemps (ROP) qui devaient se tenir à l'Isle-Adam le 16 mai 2020.

 

Malgré une tentative de report en juin, le CT n'a pu que constater que les modalités de regroupement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 étaient clairement incompatibles avec l'organisation des ROP.

 

Nos prochaines ROP auront donc lieu à l'Isle-Adam le printemps prochain à une date qui sera communiquée ultérieurement.

Question Réponses

Prenez la plume, la LPO Île-de-France répond à vos questions

 

 

image article
Appel à dons

Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris

 

La LPO-IdF a réalisé l’Atlas des Oiseaux Nicheurs du Grand Paris 2015-2018 en cours de publication (sortie prévue en automne 2020). L’édition de l’Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris constituera un précieux repère de nos connaissances de la diversité avifaunistique de notre territoire à un moment précis dans le temps. L’un des grands défis posé par cet atlas réside dans sa capacité à parfaire nos connaissances des oiseaux nicheurs dans les écosystèmes urbains et suburbains.

Via cette campagne, notre but est de réussir à récolter 15 000 € d'ici la fin de l’été. Cette somme nous permettra de financer les frais d'impression et les frais d'envoi pour le premier tirage de 3 000 exemplaires de l'Atlas des Oiseaux nicheurs du Grand Paris.

Des contreparties sont prévues, pour un don de 20 euros vous recevrez un exemplaire de l'Atlas !

Pour plus d'informations ou pour faire un don vous pouvez cliquez sur le lien ci-dessous :

Présentation du projet

Et en ce moment de confinement nous vous proposons un peu de lecture.

L’Atlas des Oiseaux Nicheurs du Grand Paris 2015-2018 a en particulier permis de comparer l’état des populations d’oiseaux dans Paris intra-muros à 10 ans d’intervalle (un atlas des oiseaux nicheurs de Paris avait été réalisé entre 2005 et 2008).

Le texte de l’étude est publié dans Le Passer, revue d’ornithologie de la LPO-IdF, téléchargeable sur son site dans la rubrique « Publications ».  Vous y retrouverez le numéro en cours contenant le texte en question ainsi que d'anciens numéros mis en ligne.

LE PASSER
image article
coches

Big Day "8 mai ornitho"

 

 

Ce printemps n’est pas un printemps comme les autres pour l’ornithologie. Et pour cause, confinés, il nous est impossible d’explorer nos sites préférés pour y observer migrateurs et nicheurs.  

Nous pouvons pourtant mettre ce temps à profit pour récolter des données et nous amuser un peu ! Faune Île-de-France lance cette année le « 8 mai ornitho » et vous propose de transformer votre lieu de résidence en observatoire ornithologique ! L'objecti f : compter le maximum d’espèces (différentes et en nombres) en 24h depuis son domicile. 

Pour participer c’est facile, il vous suffit d’entrer vos listes d’espèces sur Faune Île-de-France ou depuis votre mobile sur l’application Naturalist et de sélectionner le code étude « 8 mai ». Toutes les espèces d’oiseaux sont bien sûr acceptées, y compris les nocturnes. Pensez à bien noter les effectifs maximums observés en même temps. Le nombre de listes n’est pas limité sur la journée. La saisie sera ouverte jusqu’au 15 mai. 

A l’issu de cette journée défi, le top 10 des espèces les plus observées, les espèces les plus inattendues, et le nombre de participants, vous seront communiqués sur Faune-Île-de-France et, si possible, dans le LPO Info IdF 

Comme vous le savez, le 8 mai nous serons encore confinés. Nous vous invitons donc à respecter strictement les instructions données par le gouvernement et les collectivités locales. 

Alors tous à nos jumelles et longue-vues ;-)

 

image article
Covid-19

Le confinement affecte directement la LPO Île-de-France dans son fonctionnement

 

Les activités éducatives, de formations, les sorties nature et plus largement toutes les activités d’accueil ou en lien avec le public proposées par les bénévoles ou l’équipe salariée, sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

 

Nous sommes conscients des inconvénients causés par ces décisions et espérons que la situation s’améliorera très rapidement. Nous reviendrons vers vous si de nouvelles consignes nous sont adressées.

 

Les activités liées de conseils pour la prise en charge d’animaux blessés seront maintenues autant que possible.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoins de plus d’informations au 01.53.58.58.38 ou ile-de-france@lpo.fr

 

Nous vous remercions de votre compréhension.

 

 

 

image article
Sorties nature

Le guide des Sorties nature de la LPO Île-de-France pour le premier semestre 2020 est en ligne

Les sorties que nous proposons vous permettront de vous initier à l’ornithologie tout en découvrant des sites naturels de la région ou des espaces verts périurbains dont la diversité vous surprendra.

 

Ces sorties sont animées par des bénévoles passionnés qui prennent sur leur temps de loisir pour vous faire partager leur amour des oiseaux. Toutes les sorties proposées dans Sorties nature sont gratuites et il n’est pas nécessaire d’être adhérent à la LPO pour y participer. Cependant, nous serions heureux si, à cette occasion, vous décidiez d’y adhérer pour soutenir nos actions.

 

Pour profiter pleinement de votre sortie, munissez-vous d’une paire de jumelles et éventuellement d’une longue-vue. Emportez également un guide d’identification si vous en possédez un ainsi qu’un carnet de notes. Enfin, prévoyez de bonnes chaussures de marche et tenez compte de la météo pour vous habiller avec des vêtements plutôt sombres et de couleur neutre. Vous souhaitez connaître la liste des sorties organisées en Île-de-France à une période précise : reportez-vous à la fin du document. N’oubliez pas que la nature est fragile et que ces sorties sont organisées dans le strict respect de la faune et de la flore sauvages.

> Téléchargez le guide des Sorties nature du premier semestre 2020

image article
 
 
 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 
 
 
 
DÉLÉGATION LPO ÎLE-DE-FRANCE

Troisièmes Assises régionales 2020

Les Assises Régionales 2020 de la LPO Île-de-France auront lieu samedi 8 février prochain à à la Maison de la Colombe à Saint-Aubin (91).

 

Vous trouverez dans le lien, ci-dessous, le LPOInfo IDF spécial Assises régionales 2020.

 

Téléchargez le LPO Info IdF Assises régionales 2020

 

Vous pourrez prendre connaissancede l'ordre du jour des assises, ainsi que les rapports moral, d'orientation, financier et des groupes locaux de la LPO IDF. Les modalités de vote, d'inscription et d'accès pour les assises sont également dans le document. Comme vous pouvez le voir, durant la matinée, des sorties naturalistes vous sont proposées de 9 h 00 à 11 h 30.

La participation à ces sorties se fait sur inscription (attention places limitées) auprès de Dalila Hachemi : dalila.hachemi@lpo.fr

 

Inscription aux assises

N'oubliez pas de transmettre votre bulletin d'inscription (participation, repas, covoiturage) aux assises par courrier à :

LPO Île-de-France

Parc Montsouris

26 Boulevard Jourdan

75014 Paris

ou par mail à Dalila Hachemi : dalila.hachemi@lpo.fr

 

Appel à candidatures pour le conseil territorial de la LPO Île-de-France

Lors de cet événement, un tiers du conseil territorial sera renouvelé (soit 5 conseillers sortants).

Nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent rejoindre le conseil territorial à faire acte de candidature, en rédigeant une profession de foi présentant leurs activités bénévoles et les axes qu'elles/ils ont envie de développer au sein du CT de la délégation LPO-IdF.

Un texte de 5/10 lignes ainsi qu'une photo sont demandés pour les présentations des candidats qui seront affichées lors des assises. Ces informations sont à envoyer avant le 24 janvier 2020. Vous pourrez tout de même présenter votre candidature pendant les Assises le 8 février 2020.

Les candidats doivent être adhérents LPO depuis au moins 2 ans.

Ces informations sont à envoyer à johnny.goncalves@lpo.fr

 

Règlement intérieur du Conseil territorial de la Délégation régionale LPO Île-de-France

La Charte de fonctionnement de la Délégation régionale LPO Île-de-France, adoptée par le Conseil d’administration LPO du 29 avril 2016 pendant le processus de fusion entre le CORIF et la LPO France, prévoit que le Conseil territorial élu élabore son propre règlement intérieur.

Le travail de rédaction du présent règlement intérieur a débuté en mars 2018. La version qui vous est proposée a été finalisée en février 2019 après un an de fonctionnement. Le Conseil territorial a souhaité que celui-ci soit présenté aux adhérents à l’occasion des Assises régionales de la Délégation pour en délibérer.

Vous pouvez télécharger ce réglement intérieur en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

Téléchargez le règlement intérieur du Conseil territorial de la LPO Île-de-France

 

image article
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
Wetlands International

Participez au comptage Wetlands International les 11 et 12 janvier 2020

 

De quoi s’agit-il ?

Le comptage des oiseaux d’eau hivernants de la mi-janvier est un recensement des espèces présentes sur un réseau de zones humides organisées en « sites Wetlands ». Ce comptage est organisé par Wetlands International, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la conservation et la restauration des zones humides, et concerne cent quarante-trois pays répartis sur quatre continents via un réseau de plus de 150 000 bénévoles participant aux dénombrements. C'est ainsi plus d’1,5 milliards d’oiseaux d’eau de 871 espèces différentes qui sont dénombrés chaque année sur 50 000 zones humides référencées et comptées régulièrement !

Les premières données françaises de comptage Wetlands International (WI) remontent à 1967. La LPO coordonne le réseau Wetlands en France depuis 1987 et a étendu en 1990 le comptage à tous les groupes d’espèces d’oiseaux d’eau (grèbes, plongeons, hérons, cormorans...). 

Pourquoi la mi-janvier ?

Le comptage Wetlands a lieu chaque année sur le weekend de la mi-janvier car à cette période la majorité des espèces d’oiseaux hivernant en France sont présentes sur leurs sites d’hivernage. Même si une certaine flexibilité sur le choix des dates de comptages existe au niveau local afin de prendre en compte les conditions météorologiques.

Comment participer en Île-de-France ?

Si vous voulez y participer, n’hésitez pas à contacter les coordinateurs sub-régionaux :

  • J-Ph. Siblet <[jean-philippe.siblet(at)wanadoo.fr] pour le Val-de-Haute-Seine (Bassée - Sud 77) avec les concours de l’ANVL et du CG 77
  • Thierry Aurissergues <[thierry.aurissergues(at)wanadoo.fr] pour le 91 avec le concours de NaturEssonne.
  • Eric Grosso <[eric.grosso(at)orange.fr] et Laurence Boiteux <[lorence.boiteux(at)gmail.com] pour le Val-de-Basse-Seine (92, nord 78, 95)
  • Philippe Persuy < [philippe.persuy(at)free.fr] pour la vallée de la Marne (Nord 77)(qui remplace Olivier Laporte pour 2020)
  • Christian Letourneau <[christianletourneau(at)numericable.fr] pour Les Noës, St-Hubert et autres sites du sud 78.
  • Frédéric Malher <[frederic.malher(at)orange.fr] pour le 75, 93 et le 94.

 

À quoi servent les données de comptage ?

Ces données servent à produire des informations régulières sur les statuts, les tendances ainsi que sur la taille et la répartition des populations d’oiseaux d’eau. Les objectifs sont d’identifier des enjeux de conservation pour les oiseaux d’eau et de désigner les sites à protéger en priorité.

 

Retrouvez le bilan national du comptage 2019 ici : https://www.lpo.fr/images/conservation/connaissance/synthesewetland2019_web.pdf

 

image article
Ornithologie

Participez aux comptages de vanneaux et pluviers les 18 et 19 janvier 2020

 

Trois ans après la dernière édition qui s’était soldée par beaucoup de brouillard, la LPO, l’ARB et Naturessonne vous proposent une nouvelle prospection visant à connaître l’effectif de vanneaux et pluviers hivernant dans la région.

Il n’y a pas moins de 60 zones à se répartir - et c’est en Seine-et-Marne qu’il y a le plus besoin de renforts.

Les observateurs volontaires sont invités à contacter Maxime Zucca (maximezucca(at)gmail.com) et Lucille Bourgeais (lucille.bourgeais(at)lpo.fr) pour recevoir les détails du protocole, se faire attribuer une zone et avoir des infos sur les critères de reconnaissance des oiseaux !

Merci d'avance au plus grand nombre pour votre participation !

 

image article
Moineaux domestiques
Conférence annulée en raison des mouvements sociaux et reportée le 10 janvier 2020 à partir de 18h45 à l'auditorium de l'Hôtel de Ville.

 

Conférence sur les Moineaux domestiques à la mairie du 12e arrondissement de Paris

 

Sur la base de son travail mené dans le cadre de l’enquête Moineaux domestiques à Paris et du programme de protection « Moineau, comment le sauver ? », la LPO Île-de-France a réalisé en 2018 une étude comparative et bibliographique des facteurs sociologiques et écologiques affectant les populations de moineaux à Paris, à la demande de la Mairie de Paris.

 
Pénélope Komitès, Adjointe à la Maire chargée des Espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l'agriculture urbaine et des affaires funéraires, vous invite à la présentation de cette étude par la LPO Île-de-France le vendredi 10 janvier 2020 de 18h45 à 20h à l'auditorium de l'Hôtel de Ville.
 
La confirmation de votre présence est obligatoire à l’adresse suivante :  marie.waniowski@paris.fr ou animalenville@paris.fr  

 

Pour des raisons de sécurité et afin de faciliter votre accès, une pièce d’identité vous sera demandée à l’accueil de l'Hôtel de Ville.

 

 

image article
Les jeux olympiques de 2024 et les oiseaux

Nous avons besoin de vous pour suivre les aménagements du futur village olympique et l'impact sur les oiseaux

 

  

En 2024, Paris accueillera les 34e Jeux Olympiques et Paralympiques et cela va nécessiter la création d’un Village Olympique. Le Village, situé sur les communes de Saint-Denis et de Saint-Ouen-sur-Seine, accueillera les athlètes.


La LPO a mené cette année une étude afin d’intégrer la biodiversité et les connectivités écologiques dans le cadre des travaux et des aménagements qui seront effectués. Dans le cadre de cette étude, un suivi (transects et points d’écoute) a été proposé afin de recenser les espèces présentes, de pouvoir observer le dérangement des travaux sur les oiseaux et mesurer le taux de réussite des aménagements sur eux. Entrant dans le cadre des sciences participatives, ce suivi peut être réalisé par tous. Nous avons donc besoin de vous pour obtenir un maximum de données et faire par la suite des analyses pertinentes.


Nous vous proposons de vous lancer dans ce suivi :


- Le 22 octobre matin, en allant sur site pour faire un « état 0 » pour recenser les espèces observées et les aménagements présents ou non.


Et/ou


- Le 29 octobre matin pour une formation en salle afin de prendre en main le protocole, la saisie sur FauneIdF mais également un module sur la reconnaissance des oiseaux et notamment sur les espèces patrimoniales du site.

 

Ces deux journées sont faites pour vous permettre d’aller ensuite régulièrement sur le terrain et de faire remonter vos observations. Si vous êtes intéressés, contactez Marine (marine.cornet@lpo.fr) pour avoir toutes les infos.


Attention, les places sont limitées.

image article
calendrier 2020

Soutenez la LPO Île-de-France, souscrivez au calendrier

 

Le calendrier 2020 publié par la délégation LPO Île-de-France, illustré de photos prises par des adhérents, est dès à présent disponible en souscription.

 

Soutenez l'action de votre association en passant commande dès aujourd’hui (à commander avant le 1er novembre) pour 7 euros. Après la publication, le prix public du calendrier sera de 9 euros.


Dès maintenant notez les grands évènements de 2020.

 

En souscrivant, vous aidez aussi à l’organisation du concours photos. À consulter, diffuser, offrir sans modération.

 

Vous pouvez télécharger le bulletin de souscription ci-dessous, à nous envoyer avant le 1er novembre 2019.

> Téléchargez le bulletin de souscription

image article
RNR du bassin de la Bièvre

Venez découvrir les oiseaux de la Réserve lors des journées « Portes Ouvertes » de l’observatoire

La réserve naturelle du Bassin de la Bièvre est l’une des plus petites réserves naturelles régionales d’Île-de-France (6 ha) ; pourtant elle constitue une enclave pour la biodiversité et possède une richesse écologique non négligeable.

 

Propriété du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP), la réserve est co-gérée par le SIAAP et la LPO-Île-de-France depuis 2009 (le Corif a été co-gestionnaire de 2009 à 2017).

 

L’intérêt principal du bassin réside en effet dans sa capacité d’accueil pour l’avifaune. Depuis 1977, ce sont plus de 150 espèces d’oiseaux qui y ont été recensées dont plusieurs espèces patrimoniales pour la région Ile-de-France. Parmi elles, on retrouve des espèces migratrices telles que la Rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), des espèces nicheuses comme que le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) - classé "Quasi-menacé" sur la Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d'ïle-de-France - et des hivernantes telles que la Sarcelle d’hiver (Anas crecca). La présence des deux espèces de bécassines et les observations fréquentes du Butor étoilé ont fait la réputation du site auprès de la communauté ornithologique francilienne.

 

 

> Lire la suite...

image article
protection

Opération busards en Île-de-France


Nous sommes début août et les moissons sont finies, la paille a même été rentrée... Pourtant, tout n'est pas encore terminé pour ce jeune proche de l'envol : on a enlevé la cage de protection et reconstitué le nid et... ouf ! Les parents continuent à l'alimenter en campagnols... Encore quelques jours et il sera volant.

 

Cette année, les groupes qui suivent habituellement la reproduction du Busard Saint Martin ont constaté que de nombreuses femelles sont très en retard. En effet, fin juin, nous avons observé les premiers jeunes volants et des femelles toujours en train de couver. 

Rappelons que l'opération débute en mai avec le repérage des couples, et continue par le contact avec les agriculteurs, les poses de cage, les déplacements de nids, les transports en centre de soin si nécessaire... et mobilise de vaillants bénévoles chaque année !

 

 

> Téléchargez le cahier technique sur les busards

image article
Formation ornithologique

Théorie et Pratique de l'Ornithologie

La LPO Île-de-France vous propose un cycle d'apprentissage à l'ornithologie en cours du soir ouvert à tous. Vous serez accompagnés et guidés tout au long de l'année dans la pratique de l'ornithologie pour ainsi identifier les espèces de la région au fil des saisons. 

Reconnaître un oiseau réside dans la méthodique reconstitution d’un puzzle aux éléments épars. Mais la pratique de l’ornithologie réclame aussi un socle de connaissances minimum. Il faut tenir compte de la morphologie, noter les différents comportements et attitudes...

Cette formation vous permettra d’acquérir des connaissances scientifiques, techniques, et méthodologiques nécessaires à la pratique de l’ornithologie.

 

Objectifs pédagogiques :

• Acquérir une méthode reproductible pour identifier les oiseaux.
• Connaître les notions fondamentales concernant les oiseaux (taxonomie, anatomie).
• Analyser les critères d’identification de différentes espèces.
• Acquérir des connaissances sur l’avifaune régionale.

 

Niveau 1 :

Ce module est ouvert à tous (à partir de 18 ans), sans acquis préalables à la pratique de l'ornithologie. Le niveau 1 proposé ici correspond à un niveau débutant, un niveau 2 sera proposé pour l’année scolaire 2020-2021.

 

Matériel souhaité :

• Des jumelles adaptées à l’ornithologie (la LPO dispose de quelques paires en réserve si besoin).
• Un guide d’identification des oiseaux (idéalement, le Guide Ornitho, de Svenson, Mullarney et Zetterström, Delachaux et Niestlé).

 

Informations et inscriptions :

Auprès de la LPO Île-de-France : 01.53.58.58.38.

Vous pouvez télécharger la plaquette de présentation en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

 

> Téléchargez la plaquette de présentation de la formation

image article
Ré-édition du guide "Débuter en ornithologie"

Un guide ornitho pour débutants

5 ans après le succès de la première édition, les auteurs se rassemblent à nouveau pour lancer une nouvelle édition du guide "Débuter en ornithologie, les oiseaux d’Île de France". Le livre conserve son essence : un ouvrage simple et non-simpliste pour découvrir les oiseaux de la région francilienne.

Ce guide offre une approche ludique et facile d’accès de l’ornithologie.

Le parti-pris de se focaliser sur 108 oiseaux d’Île de France permet aux Franciliens de découvrir les oiseaux proches d’eux. Les auteurs partagent avec vous des conseils pratiques donnés lors d’animation Nature, par exemple comment observer avec des jumelles. Pour chaque espèce, vous trouverez un dessin et une photo, avec un texte simple pour aider à l’identification et apporter une petite note amusante qui vient pimenter la lecture.

À glisser entre toutes les mains de débutants, enfants comme adultes.

> Télécharger le bon de commande

image article
Martinet

Réunion du collectif Bleu Martinet le 3 juillet 2019

Après deux premiers évènements "Découverte" du 15 mai et "Journée mondiale" du 7 juin, le collectif Bleu Martinet, dont la LPO-IDF est partenaire, va lancer les choses concrètement avec l'organisation le mercredi 3 juillet prochain de la toute première réunion d'information et d'observation à votre attention - ainsi qu'à celle de toute autre personne de votre connaissance qui serait intéressée.
 
Cette soirée se déroulera à nouveau dans le quartier d'Aligre (quartier pilote), d'abord au Café de la Commune d'Aligre, 3 rue d'Aligre, puis nous sortirons observer les colonies de martinets à proximité pour voir comment les repérer et noter les observations.


Plus précisément :
- 19h à 20h15 au Café : Explications précises sur l'ensemble du Plan d'action, avec focus sur le recensement cartographique et ses modalités
- 20h15 à 21h15 au Café : Petite restauration et échanges
- 21h15 à 21h45 environ : Balade et observation des colonies du quartier, avec "travaux pratiques" de repérage
 
Les organisateurs sont le Collectif Bleu Martinet avec la Commune libre d'Aligre, la LPO-IDF et l'Institut Jane Goodall France.
Nous espérons aussi qu'un représentant de Faune Alfort pourra se libérer pour nous expliquer leur travail et les gestes à avoir si l'on trouve un martinet au sol .. ce qui malheureusement risque de se produire si la période de canicule dure trop longtemps...
 
Afin notamment d'être en mesure d'estimer le nombre de repas à prévoir, il faut vous "inscrire" à cette soirée du 3 juillet par mail à bleumartinet@gmail.com, si possible avant le lundi 1er juillet.

image article
Faune sauve en détresse

La ligne téléphonique « Faune Sauvage en Détresse » est ouverte

Dorénavant, si vous êtes confrontés à un animal sauvage en situation de détresse (blessé ou affaibli), en plus des conseils sur notre site Web (https://lpo-idf.fr/?pg=do&sj=33&ar=232), vous pourrez contacter la LPO Île-de-France sur la ligne téléphonique suivante : 

01 53 58 58 35

Tout appel concernant la faune sauvage en détresse doit être adressé à cette ligne téléphonique ! Cette ligne est ouverte du lundi au jeudi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h.

 

ATTENTION : Pour rappel, un oisillon trouvé au sol n’est pas systématiquement en situation de détresse. Une phase d’apprentissage au sol est bien souvent un passage nécessaire dans la vie d’un oisillon et les parents sont en général en surveillance à distance. Si vous trouvez un oisillon bien emplumé au sol, il vous faut avant d’agir vérifier qu’il soit réellement en danger (sur une route ou à proximité de prédateurs évidents) ou blessé. Dans le premier cas,  il suffit de l’éloigner de la source de danger (maximum 30 mètres du l’emplacement où vous l’avez découvert) en le posant de préférence en hauteur (branche, buisson, balcon…) et surveillez dans les heures qui suivent que les parents reviennent s’en occuper. Dans le deuxième cas, contactez notre ligne téléphonique « Faune Sauvage en Détresse » au 01 53 58 58 35.

 

Vous pouvez également télécharger notre guide Oiseaux en détresse pour avoir plus de détails sur la marche à suivre pour la capture et la contention.

 

> Guide « Secourir un oiseau en détresse »

image article
Notre-Dame

Les faucons crécerelles de Notre-Dame

Après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame le 15 avril 2019, que sont devenus les faucons crécerelles qui s'apprêtaient à nicher sur la cathédrale ?
Une présence historique…

La présence des faucons crécerelles sur la cathédrale Notre-Dame est attestée au moins depuis 1840 par Zéphirin Gerbe (1810 – 1890). Pour autant, cette présence n’a pas été continue dans la mesure où, vers les années 1870, ils avaient disparu de Paris. En effet, Nérée Quépat (1845 – 1927), de son vrai nom René Paquet d'Hauteroche (le verlan ne date pas d’aujourd’hui…), fait part de sa surprise de voir un couple présent longuement dans les ruines du palais de Justice et la préfecture de Police après les incendies de la Commune. En soulignant le caractère exceptionnel de son observation, Quépat témoigne ainsi de la disparition des faucons crécerelles de Paris et avance que l’extension du tissu urbain en est la cause avec l’augmentation de la distance à parcourir pour aller se nourrir en banlieue. Les crécerelles ne sont revenues à Paris que vers le milieu du XXe siècle.

> Lire la suite...

image article
LE PASSER

Pour ses 50 ans, Le Passer devient une revue électronique

A partir de 2019, un numéro par an, avec une mise en ligne des articles au fur et à mesure de leur édition, sera publié avec une pagination continue. 

 

La création du Passer est subséquente à celle du Groupe Ornithologique Parisien (G.O.P) en 1966 qui, par la suite, fusionnera avec l'Association Parisienne Ornithologique (A.P.O) en 1982 pour donner naissance au Centre Ornithologique Ile-de-France (Corif). En 2018, le Corif fusionne à son tour avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) pour créer ainsi la délégation LPO Île-de-France.

 

Au départ, Le Passer était une simple revue sous forme de feuilles ronéotypées avec une dactylographie sur stencils et un tirage par ronéo. Très vite, le volume des articles devenu trop important pour continuer ainsi, la composition est devenue plus professionnelle, avec plusieurs changements de format et de la taille des caractères.

 

Le contenu, dès les premiers numéros, a fait la part belle aux synthèses régionales mais la publication d'articles sur des espèces rares est restée une constante ainsi que des petites études sur quelques espèces et des suivis réguliers de sites ou d’espèces à faibles effectifs. 

 

L'une des difficultés majeures, à laquelle les responsables du Passer ont sans cesse été confrontés, a été le maintien d'un rythme régulier de parution. En effet, les synthèses étant de plus en plus longues à rédiger, les relances des auteurs également de plus en plus fréquentes, le décalage entre le recueil des données et la publication des synthèses n'a cessé de s'agrandir pour devenir finalement rédhibitoire.

 

La mise en ligne des articles vise précisément à réduire cet intervalle de temps et conserver ainsi toute la pertinence des articles.

> Suivez ce lien pour accéder au Passer en ligne

image article
Végétation urbaine

Élagage et bonnes pratiques

Chaque printemps, la LPO Île-de-France est sollicitée pour des élagages réalisés en pleine saison de nidification. Or, à cette période, le standard est déjà bien occupé par les animaux blessés. Nous renseignons donc, le plus possible, les personnes pour qu’elles puissent agir à leur niveau afin de sensibiliser les acteurs locaux. Et bien souvent, la mobilisation locale s’avère efficace !

Période préconisée

En ville, les parcs municipaux ou privés, les jardins d'immeubles, les voies aménagées avec des arbres ou des arbustes sont autant d'habitats pour un grand nombre d'espèces d'insectes, d'oiseaux, voire de mammifères. Les roselières sont également des habitats précieux pour certaines espèces d'oiseaux qui s'y protègent ou y nichent. Préserver cette végétation est donc d'une grande importance pour le développement de la biodiversité urbaine. Nous recommandons donc de procéder aux élagages entre octobre et février : pour les plantes (métabolisme ralenti en hiver) et évidemment pour éviter de porter atteinte aux couvées d’oiseaux. Lors de vos travaux d’entretien, attention également aux autres espèces protégées (hérissons, crapauds, chauves-souris...) qui se cachent parfois sous des haies, des tas de feuilles, de bois ou dans les troncs creux.

 

> Lire la suite...

image article
Refuge LPO

Labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO

Ce 20 mars 2019, un partenariat a été signé entre la ville de Paris et la délégation LPO Île-de-France pour la labellisation de 27 squares et jardins parisiens en Refuges LPO.

L’évènement s’est déroulé sur le Jardin Ver Têtu, autour d’une après-midi ouverte aux parisiens proposant plusieurs stands dont un sur les Refuges LPO, animée par Estelle Veyssière, Chargée de développement de la Vie associative. Deux stands de la Direction des espaces verts et de l’environnement de la ville proposaient la réalisation de mobiles "oiseaux" et la construction de nichoirs.

 

 

 

> Lire la suite...

image article
Triangle de Gonesse 

Le plan local d’urbanisme qui prévoit l’implantation d’Europacity est annulé

Un nouveau revers pour les promoteurs de ce projet d’aménagement d’un mégacomplexe de loisirs et de commerces dans des champs du Val-d’Oise

 

Le "Triangle de Gonesse"

Comme l’avait requis le rapporteur public, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé, mardi 12 mars, le plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse (Val-d’Oise), amendé en 2017 pour permettre l’urbanisation de 280 hectares de champs de céréales.

Ce document conditionne la réalisation d’un projet majeur de l’Est val-d’oisien : l’aménagement du Triangle de Gonesse, un espace de 750 hectares situé entre les aéroports du Bourget et de Roissy-Charles de Gaulle. À horizon 2027, ce secteur doit voir sortir de terre la gare du triangle de Gonesse, la future ligne 17 du GrandParisExpress et la construction d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) sur 280 hectares qui abritera notamment EuropaCity,  un ensemble de commerces, d'installations culturelles et de loisirs (parc aquatique, piste de ski, boîtes de nuit...) porté par Immochan, la filiale immobilière du groupe de distribution Auchan, et cofinancé par la société immobilière chinoise Wanda.

 

Une erreur manifeste d'apréciation

Pour expliquer sa décision de mars 2019, le tribunal a estimé que le conseil municipal de Gonesse, qui avait approuvé le PLU en septembre 2017, avait "commis une erreur manifeste d’appréciation en classant en zone à urbaniser 248 hectares de terres agricoles. Cette urbanisation concerne des terres particulièrement fertiles, alors que les bénéfices escomptés, notamment en termes de créations d’emplois, invoqués par la commune de Gonesse, ne sont pas établis". Le juge administratif a également estimé que la commune de Gonesse aurait dû présenter une "alternative sérieuse à un projet de nature à affecter considérablement l’environnement local et régional".

 

 

> Lire la suite...

image article
Creteil

Un nichoir pour Faucon crécerelle sur pylône

Le 20 décembre 2018, RTE a installé un nichoir sur un pylône d’une ligne 225 000 volts situé aux abords du parc départemental du lac de Créteil afin de favoriser la nidification d'un couple de Faucon crécerelle. Cette zone, entre espace vert et voie rapide, constitue, en effet, un terrain de chasse pour ce rapace. Un couple avait préalablement été repéré par le collectif du lac de Créteil, il y a quelques mois, dans le cadre d’un programme d’observation de la biodiversité dans le parc.

La LPO Île-de-France et les équipes RTE ont travaillé ensemble pour réaliser un nichoir adapté au pylône. Celui-ci a été orienté nord-est. 

Pendant l'installation du nichoir, un couple de Faucon crécerelle a d'ailleurs été observé en train de chasser...

> Lire la suite...

image article
Résultat d'une étude anglaise

Des prédateurs
pour la Perruche
à collier ?

Une étude parue dans la revue scientifique anglaise "British Birds" rapporte des prédations de Perruche à collier par certains rapaces.

Ces prédations auront-elles un effet sur le développement de la population de ces perruches de plus en plus présentes en Europe, en particulier dans ses grandes villes ?

Les prédateurs vont-ils adapter leur régime alimentaire ? Des observations faites à Londres et recueillies par les auteurs de l'étude pourraient le laisser penser.

> Lire la suite...

image article
Pesticides

Le Moineau friquet victime des néonicotinoïdes ?

On savait que les néonicotinoïdes étaient dangereux pour les abeilles. Une récente étude vient de montrer que les populations d'oiseaux sont nettement en déclin dans les zones de forte concentration d'imidaclopride, un des produits de cette famille d'insecticides.

L'étude, parue dans la revue Nature, indique que les néonicotinoïdes ont des effets néfastes sur de nombreuses espèces d'invertébrés qui n'étaient pas la cible prévue des traitements.

Bon nombre de ces invertébrés, précise l'étude, constituent la nourriture que les oiseaux privilégient pour élever leurs jeunes, et de nombreuses couvées sont ainsi mises en péril. Evidemment, les oiseaux insectivores durant toute leur existence sont également durement touchés.

Parmi les espèces qui seraient les plus concernées, on trouve l'Etourneau sansonnet, les hirondelles et le Moineau friquet. Le déclin de cette dernière espèce a été noté en Île-de-France aussi, motivant le Corif à lancer une enquête sur l'évolution de sa population.

Des mesures ?

En France, l'Assemblée nationale a voté un amendement stipulant "L’usage des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes est interdit à compter du 1er janvier 2016". Ce texte doit maintenant être approuvé par le Sénat qui n'est généralement pas très favorable à ce genre de mesure.

Dans l'exposé des motifs de cet amendement, on peut lire :

A la suite de l’action menée par la France pour que l’Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la commission européenne a restreint l’utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. La toxicité de l’imidaclopride est ainsi 7297 fois inférieure à celle du DDT. La corrélation est également établie en ce qui concerne l’impact du taux d’imidaclopride sur la population des invertébrés et des oiseaux. De plus, l’agence européenne de sécurité des aliments estime que deux de ces molécules « peuvent avoir une incidence sur le développement du système nerveux humain ».

C’est pourquoi, afin de protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l’environnement et la santé, il est proposé de prolonger l’action de la France par l’interdiction de ces substances dangereuses.

Espérons que ces vœux seront aussi entendus par l'Europe (pour le moins).

> En savoir plus (sur le site des Amis de la Terre)

Agir

Le Collectif des photographes
de la LPO-IDF

Les photographes mettent leur passion en commun, échangent leurs expériences, organisent ensemble des prises de vues, coordonnent leurs contributions à la photothèque de notre association, illustrent les sujets sur lesquels la LPO-IDF intervient...

Ecrivez à ile-de-france@lpo.fr
pour en savoir plus.

> Accédez à la photothèque

L'atlas des oiseaux nicheurs de Paris

La LPO-IDF a doté la capitale de l'ouvrage de référence qui lui manquait.
Aujourd'hui, dix ans après, notre association se lance à nouveau dans l'inventaire des oiseaux nicheurs de notre région en vue de la deuxième édition de l'atlas.

En savoir plus...

Les moineaux disparaissent-ils dans Paris ?

Dans de nombreuses capitales européennes, leur population est en déclin. L'enquête LPO-IDF cherche à savoir ce qu'il en est chez nous.

> En savoir plus sur l'enquête

Vous avez trouvé un oiseau ?

La LPO-IDF vous dit quoi faire